COP21: 1.000 EUR d'amende pour avoir refusé de donner ses empreintes digitales

Son avocate a jugé que la procédure "frisait le ridicule".

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi une femme de 25 ans à 1.000 euros d'amende pour avoir refusé de donner ses empreintes digitales lors d'un rassemblement tenu dimanche en marge de la Conférence sur le climat (COP21), rapportent les médias.

L'avocate de la prévenue a jugé que la procédure "frisait le ridicule". Elle a souligné le contraste entre le grand nombre de gardes à vue décidées dimanche, plus de 300, et la comparution de seulement deux personnes suite aux échauffourées entre les manifestants opposés à la COP21 et les forces de l'ordre.

Dans l'autre affaire, jugée en comparution immédiate, un homme de 28 ans a été condamné à trois mois de prison ferme pour avoir jeté une bouteille en verre en direction d'un policier, le blessant légèrement à la lèvre.

La femme et l'homme ont été reconnus coupables d'avoir ignoré l'ordre de dispersion de la police. Tous les deux affirment qu'ils ne l'avaient pas entendu.

autocollants de la COP21, Paris, devant la Conférence sur les changements climatiques 2015 - Sputnik France
COP21: 150 interpellations, selon un nouveau bilan du préfet de police

Selon les médias, deux autres personnes restent en garde à vue, tandis que cinq ont été relâchées. Les gardes à vue de plus de 300 autres avaient déjà été levées lundi.

La police parisienne a interdit mardi de manifester jusqu'au 13 décembre sur les Champs-Élysées et près du Bourget, où la conférence COP21 se déroule depuis le 30 novembre. 

La France est en état d'urgence depuis les attentats djihadistes du 13 novembre qui ont fait plus de 130 morts à Paris.

Qualifiée de plus grande conférence climatique jamais organisée, la conférence de l'Onu sur le climat a réuni 150 chefs d'Etat et de gouvernement. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала