Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"L'Arabie saoudite n'est pas intéressée par la paix en Syrie"

© AP Photo / Manu BraboDes ruines en Syrie
Des ruines en Syrie - Sputnik France
S'abonner
L'Arabie saoudite n'est absolument pas intéressée à régler la crise syrienne, estiment les experts malgré les déclarations de l'ambassadeur de Riyad auprès de l'Onu qui avait annoncé que le conflit avec l'Iran n'influencerait pas la participation de l'Arabie saoudite à la recherche d'une solution pacifique en Syrie.

"L'Arabie saoudite n'est pas intéressée par la paix en Syrie et ne souhaite pas voir Bachar el-Assad en tant que président. Riyad a décidé qu'il a le droit de commander qui doit gouverner dans n'importe quel pays", estime Soraya Sepahpour-Ulrich, écrivaine et commentatrice politique américaine d'origine iranienne.

Авиация РФ нанесла точечные удары по позициям ИГ в Сирии - Sputnik France
Syrie: l'Arabie saoudite exige que la Russie cesse son opération militaire
Selon l'expert, cela s'explique par le fait que "les Saoudiens ont +acheté+ le groupe dirigeant de Bahreïn. Ce sont les dirigeants de ce pays et non son peuple qui comptent sur le soutien financier et la protection militaire de l'Arabie saoudite. C'est pour cette raison que Bahreïn a suivi l'exemple de son voisin, et a rompu les relations diplomatiques avec l'Iran. Le Soudan suit les deux pays, car selon mes données, il a reçu il y a quelques mois, un milliard de dollars de l'Arabie saoudite ", estime Mme Sepahpour-Ulrich dans un entretien à la chaîne de télévision RT.

Gregory Copley, président de l'International Strategic Studies Association (ISSA) de Washington, estime qu'à l'heure actuelle, aucune puissance en dehors du Moyen-Orient n'est en mesure d'avoir une influence sur Riyad.

"Les Etats-Unis perdent progressivement leur influence dans la région. Cela a été facilité par le fait que Washington a soutenu les opérations militaires de l'Arabie saoudite au Yémen. Riyad poursuit ses propres intérêts et les dirigeants du pays souhaitent rester à leurs postes", explique M.Copley.

L'Arabie saoudite est considérée comme le chef de file du monde sunnite tandis que l'Iran protège la minorité chiite. L'exécution récente du dignitaire chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr à Riyad a provoqué une vague de colère dans tout le Proche-Orient. Après une série de manifestations l'Arabie saoudite tout comme ses alliés ont rompu leurs relations diplomatiques avec l'Iran.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала