200.000 Syriens risquent de mourir de faim

L'Onu fait savoir que 200.000 Syriens sont en proie à la famine dans la ville de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie assiégée depuis plusieurs mois par les djihadistes du groupe Etat islamique.

Des représentants de l'Onu font état d'une vingtaine de personnes mortes de faim, bien que l'information ne soit pas confirmée.

Deir ez-Zor est le chef-lieu de la province du même nom, riche en pétrole et presque entièrement contrôlée par Daech. Seuls quelques quartiers urbains et l'aéroport restent sous le contrôle des forces gouvernementales.

250 habitants d'un village syrien massacrés par l'EI - Sputnik Afrique
250 habitants d'un village syrien massacrés par l'EI
Samedi, plusieurs dizaines de personnes ont été massacrées aux environs de la ville. L'Observatoire syrien des droits de l'homme implanté en Grande-Bretagne fait état de 85 civils et de 50 militaires syriens tués.

L'agence d'information gouvernementale SANA parle, pour sa part, d'environ 300 civils massacrés dans le village d'al-Bgali. 

Pour aider la population locale en détresse les forces aérospatiales russes ont procédé à des opérations humanitaires. Des Iliouchine Il-76 russes ont acheminé 22 tonnes de denrées dans la zone de Deir ez-Zor depuis longtemps assiégée par Daech. 


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала