Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Réunion de la coalition anti-EI: le Canada absent

S'abonner
Une rencontre de sept ministres de la Défense doit se tenir mercredi 20 janvier dans la capitale française.

Le ministre canadien de la Défense Harjit Sajjan n'a pas reçu d'invitation à la rencontre de la coalition anti-EI menée par les Etats-Unis qui doit se tenir mercredi à Paris, annonce la chaîne CBC News. La réunion rassemblera les ministres de la Défense de France, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, d'Italie, d'Australie, des Pays-Bas et des Etats-Unis.

avion canadien CF-18 Hornet - Sputnik France
Le Canada déterminé à cesser ses frappes contre l'EI
Pour le secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Omar Alghabra, il s'agit d'une réunion "spontanée" et l'absence de l'invitation n'a pas été une surprise pour le Canada. En outre, les sept pays se réunissent régulièrement sans inviter le Canada. La seule différence est que cette fois-ci, il s'agit d'une réunion ministérielle.

Le groupe Etat islamique (ou Daech) est aujourd'hui l'une des principales menaces à la sécurité mondiale. En trois ans, les terroristes ont réussi à s'emparer de vastes territoires en Irak et en Syrie. En outre, ils essaient de propager leur influence dans les pays d'Afrique du nord, notamment en Libye. Selon différentes estimations, le territoire contrôlé par Daech se chiffre à 90.000 km². Le nombre de ses membres varie entre 50.000 et 200.000 terroristes.

Situation en Syrie - Sputnik France
Les USA lâchés par leurs alliés en Syrie
Il n'y a pas de front uni dans la lutte contre l'EI: le groupe est combattu par les forces gouvernementales syriennes et irakiennes, la coalition internationale menée par les Etats-Unis (qui se limite pour le moment à des frappes aériennes), les Kurdes et les miliciens libanais et irakiens chiites. Des centaines de milliers de civils ont été tués et des millions sont devenus des réfugiés suite aux hostilités.

La Russie effectue depuis le 30 septembre 2015, à la demande du président syrien Bachar el-Assad, des frappes ciblées contre les sites appartenant aux terroristes de l'EI et du Front al-Nosra (filiale d'Al-Qaïda) en Syrie.

Le nouveau gouvernement canadien s'est engagé à retirer ses avions du combat contre l'EI dans les prochains mois.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала