Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

4 réfugiés syriens arrivent au Royaume-Uni de Calais

© AP Photo / Markus SchreiberCamp des réfugiés à Calais, nord de la France
Camp des réfugiés à Calais, nord de la France - Sputnik France
S'abonner
Quatre réfugiés syriens sont arrivés jeudi soir au Royaume-Uni de la "Jungle" de Calais (nord de la France) suite à une décision de justice qui pourrait ouvrir la voie, selon des experts, à l'arrivée d'autres migrants.

A Channel Ferry - Sputnik France
De Calais à Londres, un voyage périlleux
Ainsi, trois adolescents syriens et un homme de 26 ans ont rejoint les membres de leurs familles qui se trouvaient déjà dans ce pays dans l'attente que leur demande d'asile soit considérée, apprend-t-on du journal The Local.

La réunification des familles est devenue possible après une décision favorable d'un tribunal britannique à ce sujet.

Migrants en Autriche - Sputnik France
L'Autriche ferme ses frontières aux réfugiés
Outre les membres des familles des jeunes qui sont venus les prendre à la gare londonienne de St Pancras, ils ont été accueillis par une centaine de manifestants brandissant des bannières "Refugees Welcome".

"Nous sommes heureux de savoir que ce soir ces jeunes seront en sécurité au Royaume-Uni, et qu'ils se trouveront sous les soins de leurs parents", a déclaré George Gabriel de l'ONG Citizens UK, qui a fourni une aide juridique aux demandeurs d'asile.

Selon le règlement européen intitulé "Dublin 3", les demandes d'asile doivent être examinées par le premier pays européen dans lequel les étrangers arrivent. Mais le tribunal britannique a considéré qu'en raison des problèmes bureaucratiques français et qu'en vertu du droit des réfugiés à une vie de famille les quatre Syriens devaient être immédiatement transférés au Royaume-Uni et que leur demande d'asile y soit étudiée. Avant leur arrivée à Londres, les réfugiés ont passé environ deux mois dans le camp de migrants baptisé la "Jungle", situé près de Calais.

"Ce jugement montre qu'il y a des voies légales et sûres permettant de réunir des familles", conclut George Gabriel.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала