Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Ukraine bientôt gouvernée par un Suédois?

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosL’ancien ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, à Kiev
L’ancien ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, à Kiev - Sputnik France
S'abonner
L’ancien ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, connu pour ses positions atlantistes, serait pressenti pour devenir chef du gouvernement ukrainien.

Certaines factions de la coalition parlementaire ukrainienne, écrit le site Glavkom, se disent insatisfaites de la politique adoptée par le gouvernement actuel et appellent à la destitution immédiate du premier ministre Arseni Iatseniouk.

Le président ukrainien Piotr Porochenko s'est empressé d'ajouter que la question n'était pas à l'ordre du jour. Toutefois, un remaniement en profondeur du gouvernement ukrainien est attendu pour début février.

"Il est probable qu'un étranger sera nommé au poste de chef du gouvernement ukrainien. En l'occurence, c'est le Suédois Carl Bildt, spécialiste de la crise ukrainienne, actuellement au chômage (…). Selon une source proche du gouvernement ukrainien, l'administration du président Porochenko est en train de débattre de la candidature du Viking émérite", écrit Glavkom.

Suite à cette déclaration, le président de la Commission des Affaires étrangères de la Douma (chambre basse du parlement russe), Alexeï Pouchkov, a publié sur son compte Twitter:

"L'ancien premier ministre suédois, Carl Bildt, pourrait remplacer Iatseniouk dans ses fonctions. Une arnaque? Peut-être. Mais pourquoi pas? En fin de compte, la situation ne sera pas pire qu'elle est à présent".

Toujours est-il que Carl Bildt a de son côté démenti ces rumeurs. "L'Ukraine a un très bon premier ministre et il n'y a aucune raison de le remplacer", a-t-il accordé au journal suédois Dagens Nyheter.

La question épineuse de la destitution d'Arseni Iatseniouk ne date toutefois pas d'hier. À son tour, le premier ministre s'est à plusieurs reprises déclaré prêt à présenter sa démission. Dans ce cas de figure, sa faction Front populaire, souligne-t-il, quitterait séance tenante la coalition gouvernementale.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала