Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crash du A321 russe dans le Sinaï: les terroristes identifiés

© REUTERS / Mohamed Abd El GhanyDes enquêteurs militaires russes vérifient des débris de l`avion A321, Egypte, Novembre 1, 2015
Des enquêteurs militaires russes vérifient des débris de l`avion A321, Egypte, Novembre 1, 2015 - Sputnik France
S'abonner
L'enquête menée conjointement par les services de sécurité russes et égyptiens a permis d'identifier les terroristes qui avaient préparé et commis l'attentat contre un Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Metrojet le 31 octobre 2015 au-dessus du Sinaï.

Au moins six personnes sont recherchées, dont le terroriste qui aurait introduit la bombe à bord de l'avion.

des débris de l`avion A321 - Sputnik France
Crash de l’A321: la bombe placée sous un siège passager
Les services de sécurité ont établi que l'explosif avait été placé par un employé de l'aéroport de Charm el-Cheikh, qui s'était fait embaucher peu de temps avant l'attentat. Lors de l'entretien d'embauche, il avait demandé à être engagé comme bagagiste, ce qu’il a obtenu, l'administration de l'aéroport l’ayant préposé à la manutention des bagages avec un accès au tarmac.

La bombe installée dans la soute à bagages a explosé au moment où l'avion volait à près de 9.000 mètres d'altitude. Il s'agissait d'un petit paquet contenant un explosif d'une grande puissance destructrice.

Immédiatement après avoir placé la bombe, le terroriste a abandonné son poste de travail et a quitté l'aéroport. Peu de temps après, il est parti à l'étranger. Selon la chaîne de télévision russe LifeNews, il a été vu pour la dernière fois en Turquie. Outre l'auteur de l'attentat, les services de sécurité recherchent ses cinq complices.

Crash de  l'A321 en Egypte - Sputnik France
La Russie appelle tous les pays à l'aider à trouver les auteurs du crash de l'A321
L'A321 de la compagnie aérienne Metrojet (Kogalymavia) s'est écrasé le 31 octobre dans le nord du Sinaï. L'avion transportait 224 personnes, dont 217 passagers. Parmi ces derniers, il y avait plus de 20 enfants, dont le plus jeune n'avait que dix mois. Il n’y a eu aucun survivant.

Le 17 novembre 2015, le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a reconnu que le crash avait résulté d'un attentat terroriste. 

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré à cette occasion: "Nous allons rechercher ces criminels partout, où qu'ils se cachent. Nous les trouverons et les punirons".


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала