Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'opposition russe saurait-elle représenter la Russie en Europe?

© AP Photo / Christian LutzAPCE
APCE - Sputnik France
S'abonner
D'après Alexeï Pouchkov, on aurait du mal à imaginer que l'opposition puisse remplacer les députés russes à l'APCE. D'une part, l'organisation est consciente que l’opposition se sert d’elle afin de faire sa propre promotion. D'autre part, il s'agit de la réponse des membres de l'APCE au refus de la Russie de participer au travail de l'organisation.

"La participation de l'opposition hors système à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) ne s'est pas fait à un niveau élevé… il n'y a pas eu d'interventions lors des séances plénières", a constaté le chef de la délégation russe à l'APCE.

M. Pouchkov a expliqué que d'habitude, les speakers des parlements nationaux sont invités à s'exprimer lors des sessions plénières. Quant au chef de la "Coalition démocratique" (PARNAS) Mikhaïl Kassianov, il n'a fait que s'exprimer devant les groupes parlementaires et 40 personnes environs sont venues pour l'écouter.

Alexeï Pouchkov - Sputnik France
La Russie va-t-elle dire adieu à l’APCE?

"Il n'y a aucune raison qui puisse laisser penser que les représentants de l'opposition remplacent les députés russes à l'APCE. Là (à l'APCE) on comprend très bien que l'opposition vient pour faire de la publicité et de la propagande", estime Alexeï Pouchkov.

Dans le même temps, M. Pouchkov a souligné que l'intervention de M. Kassianov devant l'APCE n’était que l’expression de son opinion personnelle. Par conséquent, l'intervention du chef de PARNAS à l'APCE n’est pour lui qu’"un facteur marginal de l'activité du Conseil de l'Europe" qui ne va pas influencer les relations entre la Russie et l'APCE.

Strasbourg / Conseil de l'Europe (APCE) - Sputnik France
L'APCE reconnaît le rôle clé de la Russie dans la lutte antiterroriste

De fait, M.Kassianov a passé son année à faire le tour du monde pour casser du sucre sur le dos du Kremlin, et c'est en cela que se résume son activité d'opposition.

Ainsi, il continue de rencontrer à l'étranger des personnalités qui sont sur la liste de recherche des services de sécurité russes pour avoir commis des crimes graves, dont Akhmed Zakaïev, ancien commandant militaire du mouvement séparatiste illégal tchétchène, et leur promet notamment de rendre la Crimée à l'Ukraine s'il est élu président de la Russie.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала