Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les destroyers britanniques en pannes perpétuelles

S'abonner
Les six destroyers britanniques de type 45, les uns des plus puissants et coûteux du monde, d'une valeur d'un milliard de livres sterling chacun, subissent des défaillances perpétuelles et nécessitent une modernisation qui risquerait de les rendre encore plus onéreux.

Tupolev Tu-22M3 - Sputnik France
Armes de pointe: la Russie choque l'Occident
C'est l'appareillage électrique des navires de ce type qui tombe en panne le plus souvent, et notamment leurs générateurs diesel qui alimentent tout ce qu'il y a à bord, fait savoir la BBC citant une source dans la Marine de guerre du Royaume-Uni.

Si, après la première mise à l'eau des navires, le ministère britannique de la Défense a qualifié leurs déficiences de "problèmes de la période initiale", aujourd'hui, il est temps de reconnaître qu'on a affaire à un problème majeur. Et ce problème peut engendrer des troubles toujours plus graves lors d'éventuelles hostilités, estiment les journalistes.

Moscou aura un avion plus avancé avant Washington? - Sputnik France
Moscou aura un avion plus avancé avant Washington?
En 2012, le HMS Dauntless s'est retrouvé sans électricité alors qu'il se trouvait au large du Sénégal. En 2014, suite à pareilles déficiences, le destroyer avait été obligé d'abandonner les exercices. En 2009, le HMS Daring a subi une panne électrique générale lors de son premier voyage aux Etats-Unis. En 2012, il a eu les mêmes problèmes au large du Koweït.

Pour ne pas se retrouver sans destroyers, le ministère envisage de les faire réparer l'un après l'autre.

"Dès 2019, ces bateaux seront envoyés en processus de modernisation, afin de se doter d'au moins un moteur supplémentaire", écrit la BBC. 

Le ministère de la Défense ne précise pas le coût de ces travaux, mais selon un haut fonctionnaire de la marine, la facture avoisinerait les dizaines de millions de livres sterling.

Le premier destroyer de type 45 a été transmis à la flotte britannique en 2009. La nécessité de remédier aux déficiences a considérablement augmenté les coûts de construction, obligeant Londres à réduire le nombre de navires à acheter de 12 à 6.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала