Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le satellite de Pyongyang "fait des culbutes" dans l'espace

© AFP 2021 YONHAP / NORTH KOREAN TV Le lancement du satellite nord-coréen Kwangmyong 4
Le lancement du satellite nord-coréen Kwangmyong 4 - Sputnik France
S'abonner
Après que le représentant du Pentagone Peter Cook a reconnu que la Corée du Nord avait bel et bien lancé son nouveau satellite en orbite autour de la Terre, les responsables américains prétendent qu’il "fait des culbutes" dans l’espace.

"Nous avons pu établir qu'ils (Corée du Nord) ont été capables de lancer en orbite un satellite ou un autre dispositif spatial", a confirmé Peter Cook, ajoutant qu'à cet égard les Etats-Unis s'apprêtaient à élargir ses systèmes de défense antimissile en coopération avec Seoul.

Se référant à des sources officielles, CBSNews rapporte toutefois que le satellite nord-coréen éprouve des difficultés dans l'espace, "faisant des culbutes" sans avoir atteint l'orbite stable de la Terre.

Corée du Nord, missile - Sputnik France
Le Japon détruira tout missile nord-coréen présentant une menace
En même temps, Seoul a emboîté le pas à Washington et a confirmé le lancement réussi du satellite, rapporte l'agence Yonhap citant le ministère sud-coréen de la Défense. En outre, le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé récemment que la Corée du Sud et les Etats-Unis étaient prêts à entamer des négociations sur l'installation de systèmes anti-missiles avancés d'interception éloignée (THAAD) sur le territoire sud-coréen.

Pyongyang a annoncé dimanche avoir procédé au lancement d'une fusée de longue portée. Le tir, ordonné par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a permis de "placer avec succès le satellite d'observation de la Terre Kwangmyongsong 4 (Etoile éblouissante) en orbite". Selon les déclarations officielles de Pyongyang, il s'agit du quatrième lancement réussi d'un satellite nord-coréen, mais le missile lancé dimanche s'est avéré plus puissant que ses prédécesseurs et doté d'une plus grande portée de vol.

Au sein du Conseil de sécurité de l'Onu, les Etats-Unis ainsi que le Japon, le Royaume-Uni, la France et la Corée du Sud plaident pour de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.La Corée du Nord avait informé l'Onu de sa volonté de lancer son propre satellite avant le 25 janvier afin de contribuer au développement de la technologie balistique nord-coréenne de longue portée. Néanmoins, les résolutions des Nations Unis ne permettent pas à Pyongyang de lancer des missiles en utilisant des technologies balistiques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала