Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une petite commune sicilienne accueille des réfugiés à bras ouverts

© AFP 2021 Philippe Huguen Des réfugiés
Des réfugiés - Sputnik France
S'abonner
Une commune italienne de 1.500 habitants située au centre de la Sicile est un exemple en matière d’accueil des réfugiés.

Sutera, une commune perdue au cœur de la Sicile et dont la population est en baisse constante, n’est à première vue pas très attractif pour les migrants et les réfugiés. Mais il est l'un des nombreux endroits en Italie où les habitants locaux ont ouvert leurs portes aux réfugiés qui continuent à débarquer sur les plages italiennes.

Dans des pays comme l'Allemagne et la Suède, c'est l'Etat qui s'occupe du problème des réfugiés. Les autorités italiennes ont aussi construit des dizaines de centres d'accueil pour contrôler l'afflux des migrants. En même temps, beaucoup d'Italiens ont accueilli des demandeurs d'asile avec chaleur. Le programme pour les réfugiés de Sutera prouve que l'intégration peut fonctionner même dans les endroits les plus reculés, rapporte The Local.

George Clooney - Sputnik France
Clooney reçu par Merkel pour évoquer le dossier des réfugiés

Le maire de la petite commune, Giuseppe Grizzanti, a décidé d'ouvrir les portes de son village aux réfugiés suite au naufrage tragique de Lampedusa en octobre 2013, au cours duquel 266 migrants ont péri.

Aujourd'hui, 34 réfugiés originaires du Moyen-Orient et d'Afrique habitent à Sutera, y compris des enfants, qui sont tous accueillis par des familles.

M.Grizzanti compare cette action a celle des Italiens des Etats-Unis qui accueillaient leurs compatriotes arrivant à New York au début de XXème siècle. Certains venaient même du village de Sutera.

"Historiquement, la Sicile a toujours été une île d’émigration," a déclaré M.Grizzanti. "Mais la crise actuelle des réfugiés nous a fait que nous avons transformé notre ville en centre de l'immigration", a-t-il souligné.

A Sutera, chaque réfugié est confié à une famille locale qui l'aide à s'intégrer et à s'adapter, contrairement à d'autres villes italiennes où les migrants sont installés dans des bâtiments temporaires situés dans les banlieues et sont livrés à eux-mêmes.

Il y a trois règles à respecter dans la ville: il est interdit de boire de l'alcool chez soi, il faut respecter la vie privée, la propreté et il faut apprendre l’italien.

Les cours de langue sont donnés dans deux écoles de Sutera. Les adultes et les enfants fréquentent des cours différents.

L'italien est enseigné par des volontaires comme Mario Tona, un enseignant à la retraite qui essaie d'aider les réfugiés et de rendre le séjour des migrants en Italie plus confortable.

Sutera est un des nombreux endroits dans le sud de l'Italie où les habitants font preuve de générosité à l’égard des réfugiés. Par exemple, les habitants de la ville minière de Carbonia en Sardaigne ont acheté des cartes téléphoniques et des cigarettes et les ont distribués aux migrants.

Le président turc Tayyip Erdogan - Sputnik France
Réfugiés: le président turc accuse l'Onu d'hypocrisie

Le maire de Satriano en Calabre a rénové des maisons abandonnées pour inciter les réfugiés à s’y installer.

Mais les migrants peuvent-ils repeupler Sutera?

"Pas du tout", dit M.Grizzanti. "Je ne pense pas que nous allons accueillir plus de migrants, parce que la ville serait surpeuplée", a-t-il souligné. "Le même programme est appliqué à la ville voisine de Milena, qui vient d'accueillir 25 réfugiés", a ajouté le maire.

"Il faut environ deux ans pour que leurs demandes d'asile soient satisfaites", a-t-il ajouté.

"Je pense qu'après cela, ils déménageront à Milan ou à Turin pour trouver un travail. La plupart des jeunes Italiens ont été obligé de le faire".

Pourtant, la commune de Sutera peut tirer profit de cette crise migratoire. L'accueil des migrants est accompagnée d’une aide de la part de l'Etat qui s’élève à 260.000 euros par an. Cet argent peut aider à développer l'économie de la commune. Six habitants de Sutera travaillent à la réalisation de ce programme et assurent le suivi des réfugiés.

Mais malgré le caractère positif de ce programme, Grizzanti a constaté que de nombreux habitants émettaient des doutes à l'égard de ce projet.

Chris Richy, réfugié du Nigeria, a atteint un haut niveau d'intégration. Il a réussi à jouer le rôle d’un sage dans la mise en scène de la Nativité, un événement qui attire 15.000 visiteurs tous les ans durant la période de Noël.

"Ici, les gens sont bons, il n'y a pas de racisme. Quand je trouverai un emploi je les payerai en retour pour tout ce qu'ils ont fait pour moi", a déclaré M.Richy.

"Le seul problème de cette ville est qu'elle est isolée", a-t-il ajouté.

La ville la plus proche est Caltanissetta à une heure et demie de route de Sutera.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus d'un million de migrants sont arrivés dans les pays de l'Union Européenne au cours de l'année 2015. Le nombre des migrants a été multiplié par deux par rapport à l'année précédente. La majorité (91%) est issue de pays en guerre — Syrie, Afghanistan et Irak.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала