Les Faucons de la liberté du Kurdistan revendiquent l'attaque à Ankara

© AFP 2022 STRINGERAttaque à Ankara
Attaque à Ankara - Sputnik France
L’attaque contre un convoi militaire dans le sud-est de la Turquie est une vengeance par rapport à la situation dans le sud-est de la Turquie, a déclaré le groupe Les Faucons de la liberté du Kurdistan

Le groupuscule "Les Faucons de la liberté du Kurdistan" (TAK) a revendiqué vendredi l'attaque terroriste contre un convoi militaire.

"Le 17 février au soir, une attaque suicide a été menée à 18h30 dans les rues d'Ankara par un guerrier kamikaze contre un convoi de soldats de la république turque", lit-on dans une déclaration publiée sur le site de ce groupe.

"Cette attaque a été menée afin de venger les personnes qui sont mortes dans les sous-sol de Cizre et nos civils blessés", a ajouté le TAK.

Militants du Parti des travailleurs du Kurdistan - Sputnik France
La Turquie accusée d’avoir brûlé vifs 150 Kurdes

Selon Nawaf Khalil, expert international et ex-porte-parole du parti kurde "Parti de l'union démocratique" (PYD) qui habite aujourd’hui en Allemagne, ce n'est pas la première fois que le groupuscule "Les Faucons de la liberté du Kurdistan" commet des attaques en Turquie.

Ce groupuscule avait déjà revendiqué en décembre une explosion qui s'était produite dans le deuxième aéroport d’Istanbul, Sabiha Gökçen.

"Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) souligne qu'il n'y a pas de rapports entre le PKK et le groupe Les Faucons de la liberté du Kurdistan. Pour sa part, le Parti de l'union démocratique n'est pas non plus lié au groupe TAK, car le PYD ne peut pas se permettre de combattre hors des frontières. Son but est la lutte politique dans l'ouest du Kurdistan", a déclaré M.Khalil.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby - Sputnik France
Washington à Ankara: laissez les Kurdes et occupez-vous de Daech

Auparavant, certains médias avaient annoncé que le groupe TAK avait été lié au Parti des travailleurs du Kurdistan, mais que les deux groupes avaient par la suite mis un terme définitif à leur collaboration.

Le 17 février, un véhicule bourré d'explosifs a détruit plusieurs bus militaires près de l'état-major de l'armée à Ankara, faisant au moins 28 morts parmi les membres des forces de sécurité, ainsi que plusieurs blessés.

Les autorités turques mènent actuellement une opération antiterroriste contre les combattants du PKK.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала