Ce père syrien embrasse son fils de 11 ans... avant de l'envoyer en mission suicide

© Photo YoutubeL'enfant djihadiste à bon de son véhicule piégé.
L'enfant djihadiste à bon de son véhicule piégé. - Sputnik France
Une vidéo choquante montrant un père syrien envoyer son fils de onze ans commettre un attentat-suicide près de la ville d'Alep a été postée sur la Toile.

Une vidéo du djihadiste-kamikaze Abu Imara al Omri, jeune de onze ans seulement, a été récemment publiée en ligne, rapporte le Daily Mail. La source précise que le garçon a été envoyé en mission suicide pour aider la nébuleuse islamiste à prendre le village de Ghazi, près d'Alep, contrôlé par les forces loyales à Bachar el-Assad.

Filles syriennes - Sputnik France
Daech ne sera jamais vaincu sans une stratégie d'aide à ses enfants-soldats
L'enregistrement choquant montre l'adolescent armé fixer les plaines d'un regard nostalgique avant de recevoir des instructions d'un extrémiste de Daech. Ensuite, on voit le père en personne aider son fils à monter à bord du véhicule piégé et lui expliquer comment conduire le véhicule.

La dernière partie de la vidéo montre le garçon embrasser la main de son père pour demander la bénédiction de ce dernier. Après un échange d'accolades, il met en marche le véhicule piégé et se met en route. Le cadre final, montre une explosion se produire à l'horizon.

​L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé à Londres, précise pour sa part que le jeune kamikaze a 15 ans et qu'il avait rejoint les rangs de Daech lorsqu'il en avait 14. D'après l'OSDH, c'est son père qui l'a inscrit pour une opération suicide.

Enfants afghans - Sputnik France
Les enfants, outils de Daech
Selon un rapport du centre antiterroriste de l'Académie militaire de West Point (Etats-Unis), le nombre d'enfants et d'adolescents recrutés par Daech a doublé en janvier 2016 par rapport à janvier 2015. Beaucoup d'entre eux sont utilisés en tant que kamikazes.

Bien que les extrémistes n'indiquent pas toujours l'âge de ces jeunes soldats, l'analyse des photos et des vidéos diffusés sur Internat et faisant partie de la guerre psychologique menée par Daech, permet de supposer que plus de la moitié d'entre eux ont entre 12 et 16 ans. Certains autres sont même encore plus jeunes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала