Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les grands sujets de préoccupation des pilotes de ligne

© REUTERS / Khamdans une cabine de pilotes
dans une cabine de pilotes - Sputnik France
S'abonner
Si j'étais chargé de rédiger un palmarès, je citerais avant tout un incendie causé par des batteries à lithium, une collision avec des oiseaux provoquant la panne de moteurs, une panne des principaux mécanismes de l'avion et une collision d'avions au sol, selon un pilote de ligne chevronné.

L'Américain Patrick Smith, qui a longtemps été pilote dans l'aviation civile, a récemment publié un livre intitulé "C'est le commandant de bord qui parle. Questions, réponses et observations d'un pilote chevronné", où il raconte sincèrement tout ce qui préoccupe les passagers.

A la question: "Qu'est-ce que les pilotes redoutent le plus?", il a répondu ainsi:

"D'habitude, les pilotes redoutent ce qu'ils ne peuvent pas contrôler.  Nous ne craignons pas tant de commettre une erreur fatale que de tomber victimes de celle commise par autrui, ou de se trouver dans une situation incontrôlable. Si j'étais chargé de rédiger un palmarès, je citerais avant tout un incendie causé par des batteries à lithium, une collision avec des oiseaux provoquant la panne de moteurs, une panne des principaux mécanismes de l'avion et une collision d'avions au sol", a indiqué l'ancien pilote.

Singe. Image d`illustration - Sputnik France
L'armée chinoise recrute des singes

L'expression "panne des principaux mécanismes" est une façon de faire référence de manière générale aux situations où l'avion devient impossible à maîtriser.

En ce qui concerne les batteries de grande capacité, qui sont celles à lithium-ion ou à lithium-polymère, il arrive parfois qu'elles s'enflamment d'elles-mêmes suite à une réaction chimique incontrôlable, provoquant soit un incendie mineur dans le salon des passagers, qu'il est possible de maîtriser à l'aide d'un extincteur, soit un violent incendie dans la soute à bagages.

Malheureusement, les essais ont démontré que les systèmes d'extinction de feu à base de khladon, utilisés dans les soutes à bagages des avions de ligne, sont incapables de maîtriser de tels incendies.

Depuis le début des années 1990, l'aviation civile a connu plus de 70 catastrophes provoquées par des incendies causés par les batteries à lithium.

"Il est vrai qu'il est actuellement interdit de transporter un grand nombre de batteries à lithium à bord des avions de ligne, ainsi que d'en conserver dans les bagages destinés à être placés dans la soute. Mais, il reste toujours une probabilité qu'un certain nombre de ces batteries puisse se retrouver à bord de l'avion", a déploré l'ancien pilote.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала