Erdogan devient incontrôlable

© AP Photo / Thanassis StavrakisUne représentation du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan comme dirigeant nazi Adolf Hitler
Une représentation du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan comme dirigeant nazi Adolf Hitler - Sputnik France
Malheur à tout Turc qui ose insulter Son Excellence, le président Recep Tayyip Erdogan.

L'autoritarisme du président turc Recep Tayyip Erdogan de plus en plus se transforme en une dictature. Les citoyens turcs indésirables sont en prison, et le président, lui-même se cramponne au pouvoir et est prêt à aller très loin pour parvenir à ses fins, même changer la constitution, rapporte le Daily Telegraph.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Cherchez la femme: les raisons de la colère noire d'Erdogan contre Assad et Poutine

Le chef de la Turquie habite dans le plus grand palais résidentiel du monde avec 1.000 chambres et une surface de plancher quatre fois plus grands que la taille de Versailles. Il se plaît à donner des instructions à son peuple, notamment aux femmes turques en leur recommandant de faire naître au moins trois bébés chacune. Il qualifie le dirigeant israélien Benjamin Netanyahu de "meurtrier" et Bachar el-Assad de "tueur impitoyable". Mais malheur à tout Turc qui ose insulter Son Excellence, le président Recep Tayyip Erdogan.

Après que le Parti de la justice et du développement (AKP) a conquis le pouvoir en 2002, il a brisé l'emprise de l'armée sur la politique et les modernisateurs laïques turcs l'ont acclamé. En outre, après 14 ans de domination sur la Turquie, certains commencent à avoir peur, car le comportement de M. Erdogan montre des signaux d'alarme.

En ce moment, M. Erdogan essaie de soumettre chaque facteur à sa loi. Les journalistes faisant des vagues vont directement en prison où ils sont rejoints par des Turcs ordinaires reconnus coupables d'avoir "insulté" leur dirigeant.

Des réfugiés près des côtes de Canakkale, Turquie, après une tentative échouée d'atterir sur l'île grecque de Lesbos, 9 novembre 2015 - Sputnik France
L'UE ne devait pas faire confiance à Erdogan

Ces jours-ci, M. Erdogan dénonce Vladimir Poutine à chaque occasion. Mais il essaye d'emprunter, au président russe, certaines de ses astuces politiques.

Maintenant, le président turc veut continuer en réécrivant la constitution pour créer une présidence impériale faite sur-mesure pour ses propres ambitions. Quant au temps de son règne, il a annoncé qu'il était "prêt pour 2023", la date du centenaire de la naissance de la république turque.

Donc, la Turquie a un chef, d'instinct autoritaire, qui traite la constitution comme un jouet personnel avec des plans pour des décennies de domination. Comment cela ne peut-il pas être dangereux?

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала