Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine hilare face à Clinton dans le dernier clip de campagne de Trump

© AP Photo / Charlie NeibergallDonald Trump speaks.
Donald Trump speaks. - Sputnik France
S'abonner
Le candidat du Parti républicain Donald Trump a ridiculisé l'ancienne secrétaire d’État américain Hillary Clinton, son adversaire du Parti démocrate, dans une publicité de campagne.

M.Trump a fait tourner une vidéo de campagne avec la participation du président russe Vladimir Poutine et de Mme Clinton. La vidéo a été publiée sur sa page Instagram le mercredi le 17 mars, au lendemain du deuxième "Super Mardi" des primaires.

"Quand il s'agit d'affronter nos opposants les plus durs… les démocrates ont la réponse parfaite", lit-on dans la vidéo où on voit tout de suite une Hillary Clinton qui aboie lors d'un meeting électoral. Cette image est suivie de celle de Vladimir Poutine qui rit et de la phrase: "Nous n'avons pas besoin d'être une farce".

Видео опубликовано Donald J. Trump (@realdonaldtrump) Мар 16 2016 в 9:15 PDT

 

La vidéo a été likée plus de 49.000 fois et a été commentée plus de 20.000 fois.

Cette vidéo est basée sur des faits réels. Lors d'un meeting au Nevada, Hilary Clinton a raconté à ses électeurs une vielle anecdote selon laquelle un chien aboyait à chaque fois qu'un homme politique faisait une déclaration mensongère. Elle a même aboyé plusieurs fois afin de montrer comment parlaient les républicains quand ils mentaient. Ce passage a ensuite été utilisé dans la vidéo de M.Trump.

Malgré leur victoire lors des primaires américaines dans l'État de Floride, M. Trump et Mme Clinton n'ont pas réussi à gagner la sympathie de leurs électeurs. Les analystes ne connaissent pas de cas où les leaders de la course présidentielle aient eu des cotes de popularité aussi basses.

Selon un sondage réalisé par Gallup, 53% des Américains ont une image négative d'Hillary Clinton et 63% n'ont pas de sympathie pour Donald Trump. Les citoyens des États-Unis désapprouvent le soutien accordé par Mme Clinton à la campagne militaire en Irak, ainsi que la brutalité et la dureté des propos de son adversaire Donald Trump.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала