Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Erdogan prédit le retour du Haut-Karabakh à son "vrai propriétaire"

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosHaut-Karabakh
Haut-Karabakh - Sputnik France
S'abonner
Un jour, la région du Haut-Karabakh se retrouvera à coup sûr dans les mains de son vrai propriétaire azerbaïdjanais, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le président, intervenant à une réunion du Croissant-Rouge à Ankara, a assuré que l'Azerbaïdjan pouvait bien sûr compter sur le soutien de la Turquie dans le conflit qui sévit dans le Haut-Karabakh.

"La Turquie s'est rangée du côté de l'Azerbaïdjan depuis le début du conflit et tient toujours à sa position", a rappelé le chef d'Etat turc.

Depuis que le conflit du Haut-Karabakh s'est intensifié dans les années 1990, la Turquie a toujours appuyé l'Azerbaïdjan. Ankara a même déployé une garnison militaire à la frontière arménienne pour exercer une pression sur Erevan. Depuis lors, Bakou et Ankara entretiennent des relations étroites en la matière.

le Haut-Karabakh - Sputnik France
L'Azerbaïdjan dévoile les conditions de cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh

L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont signalé samedi 2 avril la reprise des hostilités dans le Haut-Karabakh. Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a fait état de bombardements de la part des forces armées arméniennes. Le ministère arménien de la Défense a de son côté déclaré que la partie azerbaïdjanaise "avait lancé une offensive".

Haut-Karabakh - Sputnik France
Haut-Karabakh: Bakou et Erevan confirment la reprise de combats acharnés

Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome, principalement peuplée d'Arméniens, a annoncé son intention de se séparer de l'Azerbaïdjan. Les hostilités dans le Haut-Karabakh ont fait environ 15.000 morts et ont contraint près d'un million de personnes à quitter leurs foyers. Le cessez-le-feu signé le 12 mai 1994 à Bichkek (Kirghizstan) a été violé à maintes reprises par les belligérants.

Depuis 1992, des négociations de paix sont menées dans le cadre du groupe de Minsk de l'OSCE (Allemagne, Biélorussie, Finlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, Suède, Turquie, Arménie et Azerbaïdjan). L'Azerbaïdjan insiste sur la sauvegarde de son intégrité territoriale. L'Arménie défend les intérêts de la république non reconnue, car le Haut-Karabakh n'est pas partie prenante dans les négociations.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала