A Washington, les gardes du corps d'Erdogan s'en prennent à la presse

© SputnikA Washington, les gardes du corps d'Erdogan s'en prennent à la presse
A Washington, les gardes du corps d'Erdogan s'en prennent à la presse - Sputnik France
Vendredi, les gardes du corps du président turc Recep Tayyip Erdogan ont empêché les journalistes d'assister à son intervention à la Brookings Institution, à Washington, n'hésitant pas à recourir aux insultes et aux coups.

Des comportements inacceptables survenus en marge de la visite du président turc dans la capitale américaine n'ont pas laissé indifférents les médias: vendredi, les vigiles de M. Erdogan ont empêché les journalistes d'assister à son intervention devant le cercle de réflexion Brookings. Ces derniers ayant subi insultes et rebuffades, le président de la Brookings Institution Strobe Talbott a même envisagé d'annuler la rencontre.

Amberin Zaman, du journal turc Diken, est l'une des journalistes qui ont essuyé les insultes de la part des gardes du corps d'Erdogan. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала