Des matières mystérieuses découvertes chez un djihadiste à Bruxelles

Abderrahmane Ameuroud, le terroriste arrêté par la police fin mars à Bruxelles, aurait préparé une arme bactériologique, affirme le journal belge La Dernière Heure.

Selon la DH, les services antiterroristes belges s'inquiètent de ce qui a été trouvé dans le sac à dos de l'intéressé.

Le Parlement européen - Sputnik France
Attentats de Bruxelles: un kamikaze travaillait au Parlement européen
Le quotidien rappelle que l'Algérien de 38 ans était interpellé dans l'enquête française sur des préparatifs d'attentats déjoués à Argenteuil trois jours après les attaques terroristes de Bruxelles.

Bien que son sac à dos n'ait pas contenu d'explosifs, ce que les enquêteurs y ont découvert "n'est pas forcément plus rassurant", rapporte la DH.

D'après le journal,  le sac aurait contenu des testicules d'animaux et des excréments, ingrédients, selon la DH, pouvant servir dans la confection d’une arme bactériologique.

Attentats de Paris: deux suspects arrêtés en Autriche - Sputnik France
Plusieurs terroristes liés aux attentats de Paris et Bruxelles toujours en fuite
Pour sa part, le parquet fédéral belge dément dans un communiqué les informations de la DH selon lesquelles le sac à dos d'Abderrahmane Ameuroud contenait de quoi concevoir une arme bactériologique.

"Le parquet fédéral tient à préciser que le contenu du sac à dos de Abderrahmane A., qui a été privé de sa liberté le 25 mars 2016 dans le cadre du dossier qui a mené à l'arrestation du nommé Reda Kriket à Argenteuil, n'a à aucun moment pu servir à la fabrication d'une arme biologique. Ceci a été démontré par différentes expertises en laboratoires", indique le parquet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала