Syrie: cessez-le-feu entre Kurdes et forces pro-Assad à Qamishli

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosView of the Al-Qamishli town in Al-Hasakah Governorate, northeastern Syria
View of the Al-Qamishli town in Al-Hasakah Governorate, northeastern Syria - Sputnik France
L'accord est entré en vigueur vendredi à 15h30 (heure locale) et continuait d'être respecté samedi, selon des témoins.

Les forces de sécurité kurdes Asayish et les forces progouvernementales ont annoncé un cessez-le-feu dans la région de la ville de Qamishli, située dans le nord-est de la Syrie, rapporte l'agence Reuters se référant à une déclaration de la partie kurde.

Selon cette dernière, l'accord est entré en vigueur vendredi à 15h30 heure locale. Un témoin a confirmé à l'agence que samedi, l'accord était toujours respecté.

Située à proximité de la frontière turque, la ville de Qamishli est contrôlée en grande partie par les forces de sécurité kurdes. Dans le même temps, les forces fidèles au président syrien Bachar el-Assad continuent de contrôler plusieurs quartiers au centre de la ville ainsi que son aéroport.

Боевые действия в христианском городе Маалюла - Sputnik France
Syrie: l'intervention russe a fait basculer le cours de la guerre civile

La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, dont les dernières statistiques remontent à 18 mois faute de données, cette guerre a déjà fait plus de 250.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil.

En 2014, le groupe djihadiste Daech a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, près de 30.000 personnes venant de 80 pays du monde combattent aujourd'hui dans les rangs du groupe Daech.

La Russie et les États-Unis ont convenu d'un cessez-le-feu en Syrie à compter du 27 février à minuit. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu se poursuivent néanmoins.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала