Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Maputo avoue avoir dissimulé au FMI plus d'un md USD de dette

© Sputnik . Mikhail Kutuzov / Aller dans la banque de photosDollars
Dollars - Sputnik France
S'abonner
Le Fonds monétaire international (FMI) a découvert la semaine dernière un emprunt non signalé du Mozambique de plus d'un milliard de dollars et garanti par le gouvernement, preuve que Maputo avait maquillé les comptes.

Les autorités mozambicaines ont admis avoir dissimulé au Fonds monétaire international (FMI) plus d'un milliard de dollars de dette (891 millions d’euros), emprunt garanti par le gouvernement, a annoncé le chef de mission du FMI pour le Mozambique, Michel Lazare.  

"Les autorités ont finalement reconnu qu'un montant de plus d'un milliard de dollars de dette extérieure garantie par le gouvernement n'avait pas été communiqué au Fonds", lit-on dans la déclaration de M.Lazare, publiée sur le site du FMI. 

Cette annonce intervient après une rencontre entre le premier ministre mozambicain Carlos Agostinho de Rosario et la directrice générale du FMI Christine Lagarde, ainsi qu'à l'issue de toute une série de négociations entre la vice-ministre mozambicaine des Finances Isaltina Lucas et les experts du Fonds.

Christine Lagarde - Sputnik France
Christine Lagarde aux commandes du FMI pour cinq années supplémentaires

Selon M.Lazare, à présent, les deux parties sont en train d'évaluer les conséquences macroéconomiques de cette révélation pour décider des démarches à effectuer pour consolider la stabilité financière du Mozambique et la viabilité de sa dette.

Après avoir découvert que le Mozambique lui avait caché l'existence de cette dette, le FMI a suspendu son aide à Maputo. L'institution a décidé d'annuler la mission de ses équipes, qui devaient se rendre dans le pays cette semaine pour évaluer les comptes publics et donner leur feu vert au versement d'une nouvelle tranche de prêt.

En décembre 2015, le FMI avait octroyé au Mozambique une ligne de crédit de 282,9 millions de dollars (environ 252 millions d’euros), versée par tranches successives en contrepartie de mesures d'austérité.

Un premier prêt de 117,9 millions de dollars (105 millions d’euros) avait été aussitôt débloqué pour aider le pays à faire face à la chute des cours des matières premières qui plombait ses recettes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала