Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'aviation syrienne attaque les djihadistes à 10km d'Alep

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosMilitants shell a district in Aleppo
Militants shell a district in Aleppo - Sputnik France
S'abonner
L'armée syrienne a lancé dimanche une offensive contre les djihadistes massés à Khan Touman, village stratégique situé à 10 kilomètres d'Alep, a appris l'agence Sputnik d'une source militaire locale.

"L'armée emploie différents types d'armes, des bombardements aériens vont de pair avec des tirs d'artillerie contre (les positions, ndlr) des groupes extrémistes dans la partie ouest de Khan Touman et les voies d'approvisionnement des terroristes", a indiqué la source.

Les insurgés et al-Nosra prennent un village stratégique près d'Alep - Sputnik France
Les insurgés et al-Nosra prennent un village stratégique près d'Alep
Et d'ajouter que les commandos extrémistes essuyaient des pertes. Une partie de leurs véhicules et armements ont été détruits.

Les affrontements à Khan Touman ont repris dimanche et ce en dépit du "régime de silence" en vigueur. Les extrémistes du Front al-Nosra, branche d'Al-Qaïda, avaient lancé jeudi une grande offensive pour reprendre ce village tenu notamment par des miliciens chiites soutenus par l'Iran et situé près de la route reliant Alep à Damas.

Le 3 mai, Moscou et Washington ont scellé un accord sur la cessation des hostilités à Alep, ville syrienne en proie à d'intenses combats entre l'armée syrienne et des groupes armés. Le "régime de silence" de 48 heures est entré en vigueur le jeudi 5 mai, puis a été prorogé de trois jours.

La cessation des hostilités en Syrie a été annoncée dès le 27 février, mais les combats dans la province d'Alep faisaient toujours rage. Damas expliquait la poursuite des hostilités par la nécessité de faire face aux islamistes. Les positions des djihadistes, surtout du Front al-Nosra qui n'est pas concerné par la trêve, sont particulièrement fortes dans cette région du nord de la Syrie. L'Occident et les détracteurs de Bachar el-Assad accusaient l'armée de combattre l'opposition modérée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала