Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi reléguer la Russie au second plan est imprudent pour l'Occident

© Sputnik . Vladimir SergeevKremlin
Kremlin - Sputnik France
S'abonner
Historiquement, l'Europe et les Etats-Unis ont expulsé plusieurs fois la Russie de l'échiquier international. Maintenant, il ne faut pas commettre la même erreur car cette initiative entraînera d'horribles conséquences, estime l'ancien diplomate américain Chas Freeman dans un entretien à Sputnik.
Les drapeaux de la Russie et des Etats-Unis - Sputnik France
Vu du Proche-Orient, c'est la Russie qui est forte et non les USA

L'histoire est sage mais tout le monde n'en tire pas des leçons. Les Etats-Unis et l'Europe ne font pas exception. Ils ont maintes fois tenté d'empêcher la Russie de prendre part dans les affaires internationales, mais le temps est venu qu'ils cessent de faire et refaire leurs erreurs historiques.

"La Russie doit intégrer un système de sécurité cohérent en Europe, vu les fautes graves commises en Europe historiquement", affirme M. Freeman.

Lorsque l'Allemagne a été défaite lors de la Première Guerre mondiale, elle a été exclue des négociations de paix à Versailles en 1919. La Russie en a été elle aussi exclue par les alliés qui refusaient de reconnaître le nouveau gouvernement des bolcheviks.

People walk amid the rubble of destroyed buildings following a reported air strike on the rebel-held neighbourhood of al-Kalasa in the northern Syrian city of Aleppo, on April 28, 2016 - Sputnik France
Guerre médiatique: les USA versent des millions pour dénigrer les succès russes en Syrie

"Nous avons exclu l'Allemagne et la Russie, et ce n'était pas une bonne idée. Nous avons eu la Seconde Guerre mondiale. Et actuellement nous faisons la même erreur", met en garde l'ancien diplomate faisant allusion à l'attitude occidentale envers la Russie dans l'après-guerre froide.

D'ailleurs, le rôle de l'Ukraine ici n'est pas indéfini. Selon M. Freeman, il vaut mieux que l'Ukraine, dont le passé récent hante toujours le monde, devienne une zone tampon, un pont entre la Russie et le reste de l'Europe, à l'instar de l'Autriche. L'exemple historique de ce pays est instructif: l'Autriche est devenue un Etat neutre après 1956 malgré le statut qu'elle revêtait naguère en tant que territoire déchiré par de profondes tensions entre les minorités ethniques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала