Bill Clinton: "la Pologne et la Hongrie veulent un gouvernement à la Poutine"

A la démocratie américaine, la Pologne et la Hongrie préfèrent un "gouvernement à la Poutine", estime l’ancien président américain Bill Clinton.

"La Pologne et la Hongrie ne seraient pas libres sans l'aide des Etats-Unis", a relevé Bill Clinton, cité par la chaîne polonaise TVN24, lors d'une rencontre de son épouse Hillary, candidate démocrate à la présidence américaine, avec les électeurs du New Jersey.

Et d'ajouter: "La démocratie serait trop encombrante pour la Pologne et la Hongrie. A présent, elles veulent un gouvernement à la Poutine".

M. Clinton, poursuit la chaîne, n'a pas hésité à faire référence à la rhétorique de Donald Trump: "Qu'on me donne un leader autoritaire et qu'on mette à l'écart tous les étrangers. (…). Le basculement dans l'autoritarisme, cela arrive partout".

Mme Clinton a remporté, le 27 avril, la primaire démocrate du Connecticut, selon les projections des médias américains, gagnant ainsi quatre des cinq Etats en jeu lors de cette soirée électorale et faisant un pas de plus vers l'investiture du parti pour la présidentielle américaine.

FBI - Sputnik France
Hillary Clinton devra s'expliquer devant le FBI
L'ancienne Première dame avait plus tôt empoché des victoires dans les Etats du Maryland, du Delaware et de la Pennsylvanie, concédant seulement le Rhode Island à son rival, le sénateur du Vermont Bernie Sanders, avec qui l'écart est désormais quasi-insurmontable.

L'ancienne chef de la diplomatie a désormais 2.168 délégués, dont quelque 500 "super délégués" (élus et responsables démocrates), contre 1.401 pour Bernie Sanders. La majorité requise est de 2.383. Il reste un millier de délégués démocrates à distribuer lors des 14 primaires restantes, jusqu'au 14 juin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала