Un avion de reconnaissance américain intercepté en mer de Chine

© Flickr / Commander, U.S. 7th FleetLa mer de Chine
La mer de Chine - Sputnik France
Deux avions de chasse chinois se sont approchés mardi de manière "dangereuse" d'un avion de reconnaissance américain en mer de Chine méridionale, a indiqué mercredi un porte-parole du Pentagone.

L'incident a eu lieu dans "l'espace aérien international", pendant une "patrouille de routine" de l'avion américain, a déclaré le major Jamie Davis, porte-parole du Pentagone.

Le ministère américain de la Défense utilise les "canaux diplomatiques et militaires appropriés" pour réagir à l'incident, a précisé le porte-parole.

Le ministère chinois de la Défense a affirmé jeudi, dans un fax transmis à l'АFР, "avoir pris note des articles de presse" consacrés à l'incident.

"(Celui-ci) est probablement lié à la très proche surveillance de la Chine effectuée par l'avion militaire américain. Nous allons chercher à comprendre et évaluer la situation", a précisé le ministère.

Les litiges territoriaux portant sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale se poursuivent depuis plusieurs années. Ainsi, la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie ont émis des revendications sur les îles Paracels et les îles Spratleys, riches en hydrocarbures. En outre, les îles Spratleys offrent l'avantage stratégique d'être situées sur une position permettant de contrôler les voies maritimes passant par la mer de Chine méridionale.

Abdullah Abdullah - Sputnik France
Kaboul soutient Pékin en mer de Chine méridionale
Presque la moitié des îles Spratleys accueillent des militaires en provenance de ces pays. La Chine construit par ailleurs des îles artificielles dans cette région contestée et y place des pistes d'atterrissage capables d'accueillir les avions militaires et civils.

Les Etats-Unis accusent régulièrement Pékin de militariser la mer de Chine méridionale, tout en envoyant leurs navires de guerre dans les zones proches des territoires contestés. Pékin rejette les accusations américaines, reprochant à son tour à Washington d'attiser les tensions dans la région.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала