Face à la "menace russe", l'Otan augmente son budget de défense

© AFP 2022 Petras Malukasdrapeau de L'Otan
drapeau de L'Otan - Sputnik France
Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a déclaré qu'en 2016, l'Alliance augmenterait considérablement ses dépenses en matière de défense sur le sol européen dans le contexte de "menaces de la part de la Russie" et de la crise migratoire.

"Les projections basées sur les données présentées par les nations de l'Alliance montrent que les dépenses des alliés européens pour l'année 2016 seront, pour la première fois depuis des années, augmentées", a déclaré M.Stoltenberg cité par le Financial Times.

L'Otan ne donne pas de chiffres concrets, mais les déclarations des représentants d'un grand nombre de pays-membres témoignent de ce phénomène au sein de l'Alliance. Selon les données du journal, c'est dans les pays baltes que le budget militaire augmentera le plus: d'environ 60% en Lettonie, de 35% en Lituanie et de 9% en Estonie. Les dépenses militaires de la Pologne, principale force militaire de l'Otan en Europe de l'Est, augmenteront aussi de 9%.

Logo de l'Otan - Sputnik France
Otan: pas de retour au "business as usual" avec la Russie
Pour assurer la sécurité en Europe, le Pentagone projette quant à lui de dépenser près de 3,4 milliards de dollars en 2016 (environ 3 mds EUR), contre 790 millions en 2015 (709,7 M EUR).

Selon le secrétaire général, la sortie possible du Royaume-Uni de l'UE pourrait susciter des problèmes au sein de l'Otan, car Londres est le premier allié européen de Washington et le deuxième investisseur (de l'Otan) dans le domaine de la sécurité après les Etats-Unis. En outre, le Royaume-Uni joue un rôle clef dans le tandem Otan-UE.

Début mai, le chef du Pentagone Ashton Carter a fait savoir que l'Otan envisageait de déployer quatre nouveaux bataillons de l'Alliance dans les pays baltes et en Pologne. En réponse, trois nouvelles divisions militaires seront créées en Russie en vue de faire face au renforcement de la présence militaire de l'Otan près des frontières russes, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала