L'Angola, nouvel Eldorado minier?

© Sputnik . Sergei Mamontov / Aller dans la banque de photosVue du port commercial de Luanda
Vue du port commercial de Luanda - Sputnik France
L'Angola, dont les sous-sols regorgent de minerais précieux, pourrait devenir prochainement le théâtre d’une nouvelle ruée vers l'or.

L’époustouflant regain d'activité de son secteur minier s'explique, entre autres, par le travail de 15 Portugais du Laboratoire national de l'énergie et de la géologie du Portugal (LNEG) dans le cadre du projet Planageo (Plan géologique national de l'Angola). 

Selon le ministre angolais de la Géologie et des Mines Francisco Queiroz, ce projet, en vigueur jusqu'en 2018, a déjà permis de prospecter des centaines de gisements de minerais précieux, notamment d'or, de fer et de cuivre. 

Diamant. Image d'illustration - Sputnik France
Un diamant d'une valeur de 18 millions d'euros découvert en Angola
Le projet a été lancé en mai 2014 en vue d'évaluer le potentiel géologique et minier de ce grand pays africain (d'une superficie de plus d'un million de kilomètres carrés) et d'attirer des investissements étrangers. Coûtant environ 358 millions d'euros, il est réalisé par trois grandes sociétés (portugaise, brésilienne et chinoise). 

Dans une interview accordée au quotidien portugais Publico, la présidente du LNEG Teresa Ponce de Leao a mis en relief l'importance du projet Planageo et les succès scientifiques des spécialistes portugais. 

"Le Laboratoire national de l'énergie et de la géologie participe pour la première fois à un projet international d'une telle ampleur, qui plus est en concurrence avec sept groupes mondiaux. Il importe qu'il ait été reconnu que les spécialistes du Laboratoire possèdent des connaissances scientifiques suffisantes, mais aussi celles de la société et du territoire angolais", a-t-elle déclaré. 

Planageo prévoit, en outre, l'ouverture de deux laboratoires régionaux à Lubango (province de Huila) et à Saurimo (province de Lunda Sul), dont la mission est d'analyser les échantillons de minerais afin d'accroître le potentiel minier de l'Angola. Un laboratoire géochimique doit être construit dans la capitale Luanda. 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала