Les médias mainstream perdent-ils leur pouvoir?

© Photo PixabayMédias sociaux
Médias sociaux - Sputnik Afrique
Les grands médias, malgré leurs gros budgets et leur mainmise sur l'information au niveau mondial, peinent de plus en plus à lutter contre la popularité croissante des médias sociaux, révélant des sujets inconfortables.

Voilà l’idée principale que Liam Halligan, un commentateur économique du Telegraph Media Group, a exprimé aujourd’hui à Sputnik lors du forum "Nouvelle époque du journalisme: adieu au mainstream".

"Je suis venu ici pour participer à la discussion sur les changements majeurs qui, apparemment, se déroulent actuellement dans les médias. C’est de plus en plus difficile pour les grands médias de maintenir leur structure financière, de rivaliser avec les médias sociaux mineurs, les médias qui n’existent que sur la Toile", a déclaré l’interlocuteur de Sputnik.

Il a également défini les médias mainstream et pourquoi ils sont différents des médias de nouvelle génération.

"Les médias mainstream sont des entreprises géantes d’informations qui se sont enracinées sur le marché depuis longtemps. Tandis que les médias sociaux sont plus petits et moins institutionnalisés. Pour moi, cette différence est la cause d’affrontement".

Par ailleurs, en donnant ses commentaires sur le forum, M. Halligan a noté que l’un des sujets les plus intéressants est le développement des médias dans les pays émergeants.

"Il existe encore une confrontation entre les médias occidentaux, et tous les autres, tels que les médias russes, chinois et d'autres grands pays émergeants, dans lesquels le taux d'alphabétisation de la population est en nette hausse. Ce sont des marchés prometteurs pour les médias. Alors qu’en Occident, ce marché est en baisse", a conclu Liam Halligan.

Situation en Syrie - Sputnik Afrique
Quand les grands médias parlent des événements en Syrie… qui n’ont jamais eu lieu

Le forum "Nouvelle époque du journalisme: adieu au mainstream" a démarré à Moscou le lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, la Chine, l'Egypte, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et les Emirats arabes unis, participent au forum qui se tient dans l'agence Rossiya Segodnya.

L'événement a été inaugurée par une session intitulée "Le journaliste à l'époque de l'après mainstream" où des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de cette époque pour tenter de pénétrer la dynamique de son développement.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала