Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Pakistan va acheter des F-16 à la Jordanie et non aux USA

© AP Photo / Wilfredo LeeUn chasseur F-16
Un chasseur F-16 - Sputnik France
S'abonner
Le Pakistan a renoncé à acheter des F-16 aux Etats-Unis et envisage de les acquérir auprès de la Jordanie.

Le Pakistan a définitivement renoncé au contrat prévoyant l'achat de chasseurs F-16 aux Etats-Unis. Islamabad envisage désormais d'acquérir le même type d'avions auprès de la Jordanie, a annoncé le vice-ministre pakistanais des Affaires étrangères Aizaz Ahmad Chaudhry.

Le diplomate a fait cette déclaration lundi à l'issue de négociations américano-pakistanaises à Islamabad. La semaine dernière, la capitale pakistanaise avait accueilli le représentant spécial des Etats-Unis pour le Pakistan et l'Afghanistan Richard Olsen et l'adjoint au secrétaire à la Défense chargé des affaires asiatiques Peter Lavoy. Ils avaient tenu une série de négociations avec les autorités pakistanaises, y compris avec les responsables des ministères des Affaires étrangères et de la Défense.

"La page portant sur l'achat des chasseurs F-16 aux Etats-Unis est fermée. Le Pakistan opte actuellement pour des F-16 en service dans les forces aériennes jordaniennes", a déclaré M. Chaudhry, cité par la chaîne de télévision Geo TV.

Un chasseur américain F-16 - Sputnik France
Des F-16 pour le Pakistan: le contrat semble tomber à l'eau
En février dernier, les autorités américaines avaient approuvé la vente de huit chasseurs F-16 au Pakistan. Il était prévu au départ que ce dernier payerait quelque 270 millions de dollars (environ 242 millions d'euros), le reste étant couvert par la partie américaine. Or, en avril dernier, le département d'Etat avait annoncé que le marché ne pouvait pas être conclu à des conditions de faveur et qu'Islamabad devrait payer plus de 700 millions de dollars (627 millions d'euros).

Le conseiller diplomatique du premier ministre pakistanais, Sartaj Aziz, avait déclaré à cette occasion qu'Islamabad était prêt à acheter des chasseurs à un autre fournisseur si Washington ne lui accordait pas de subsides. Parmi les fournisseurs éventuels figuraient la Russie et la Chine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала