La consule américaine arrêtée sur un site sensible en Russie

Mardi matin, la consule américaine a été arrêtée dans la péninsule du Kamchatka en Extrême-Orient russe. Il a été indiqué que le territoire où la diplomate américaine se trouvait était un site sensible dont les visites sont réglementées.

La police russe a arrêté la consule du consulat américain à Vladivostok Mary Gunn lors d’une randonnée équestre près d’un village au Kamchatka, a annoncé Viktor Roumiantsev, représentant du ministère russe des Affaires étrangères à Petropavlovsk-Kamtchatski.

"Mary Gunn s’est rendue au Kamchatka en tant que personne privée. La femme et deux de ses amis sont partis en randonnée équestre dans la région du village de Razdolny, où ils ont été arrêtés par la police", a déclaré M. Roumiantsev.

Le chasseur MiG-31 russe de la Flotte Pacifique de la Russie - Sputnik Afrique
Un avion de patrouille US intercepté près de la frontière russe

Ce territoire est considéré par les autorités russes comme un site sensible, qui prévoit un régime de visite réglementé. Pour s’y rendre, il faut obtenir une autorisation écrite de l'administration régionale du Service fédéral de sécurité (FSB).

Mary Gunn et ses compagnons de voyage n’étaient pas en possession de ces documents. Cependant, en tant que consule, elle possède l'immunité diplomatique, c’est pourquoi elle a été libérée et exemptée de payer l'amende.

"Après avoir présenté ses documents confirmant son statut diplomatique, la consule a été libérée", a déclaré M. Roumiantsev.

Selon le ministère des Affaires étrangères à Petropavlovsk-Kamtchatski, Mary Gunn avait déjà quitté la péninsule. Le Consulat général des États-Unis à Vladivostok a refusé de commenter l'incident.

Il est intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que des diplomates occidentaux sont associés à des incidents liés à leurs activités illégales sur le territoire de la Russie.

Palmerston - Sputnik Afrique
Le chat du Foreign Office examiné et certifié non espion

Par exemple, à la mi-mars, un Américain Paul Brian Filmer avait été arrêté près d’un aéroport militaire dans la région de Moscou. Il avait utilisé un scanner radio ajusté à la fréquence du centre de commandement des vols, il avait aussi photographié discrètement des avions militaires.

De plus, l’attaché britannique Carl Scott et l’assistant attaché naval Ryan Coatalen-Hodgson ont visité la région de Mozdok en Ossétie du Nord sans autorisation. Ce territoire fait partie de la liste des sites sensibles prévoyant un accès limité. Pendant le voyage, ils ont essayé d'observer discrètement l'aérodrome militaire Mozdok.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала