"Si vous voulez vendre vos roubles, je vais les acheter"

© Sputnik . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosLa Banque nationale d'Ukraine interdit les opérations en roubles
La Banque nationale d'Ukraine interdit les opérations en roubles - Sputnik Afrique
Le milliardaire américain et célèbre investisseur Jim Rogers estime que l'économie russe a déjà fait face aux plus grands problèmes économiques et conseille d'investir en Russie et notamment dans le rouble.

"La Russie n'est pas encore retournée au niveau d'avant la crise, mais elle y retournera certainement, on a juste besoin de temps", a affirmé l'investisseur lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF) 2016.

Dans le même temps, selon lui, la difficulté est que, dans les années à venir, le monde fera face à de graves problèmes. Les Etats-Unis, l'Europe, le Japon en auront, ce qui affectera tous les pays.

Forum économique international (SPIEF 2016) ouvre ses portes à Saint-Pétersbourg le 16 juin - Sputnik Afrique
SPIEF 2016 : le Davos russe que le monde ne peut pas négliger
La Russie se distingue par une dette peu élevée ainsi que le fait que l'économie russe a déjà été confrontée aux défis les plus importants, souligne M.Rogers.

"J'ai des actifs en roubles et je veux acheter plus de roubles. Lorsque les investisseurs retirent leur argent des avoirs en dollars, ils auront besoin de les investir quelque part. Le premier choix serait le yuan chinois, l'or sera attrayant. Mais les actifs russes peuvent également sembler attrayants. Je suis la personne la plus optimiste en ce qui concerne la Russie", fait valoir le milliardaire américain.

"Ne vendez pas vos roubles, mais si vous voulez les vendre, laissez-moi les acheter", a-t-il conclu.

Les préparations pour l'ouverture du Forum économique de Saint-Pétersbourg - Sputnik Afrique
"Isolée", la Russie va accueillir 500 entreprises et des hommes d'Etats du monde entier
Selon lui, après quelques années, la plupart des sanctions antirusses seront levées. Le pays sera en meilleure forme que beaucoup d'autres lorsque des crises se produiront.

Cette année, le Forum de Saint-Pétersbourg se déroule du 16 au 18 juin et réunit des chefs d'Etat et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises, plus de 500 entreprises étrangères de 60 pays, des experts et des responsables officiels russes.

Washington a déjà fait savoir que "le gouvernement américain n'y participerait à aucun niveau".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала