Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Otan teste ses armes près des frontières russes

© AP Photo / Mindaugas KulbisSoldiers from NATO countries attend an opening ceremony of military exercise 'Saber Strike 2015'.
Soldiers from NATO countries attend an opening ceremony of military exercise 'Saber Strike 2015'. - Sputnik France
S'abonner
L'Otan mènera des tirs d'entraînement en Estonie dans le cadre des exercices Saber Strike

La phase finale des exercices de l'Otan Saber Strike consistant en des tirs d'entraînement au moyen de différentes armes aura lieu lundi sur le polygone central des Forces de défense de l'Estonie, annoncent les médias locaux.

​Selon l'état-major des Forces, les tirs impliqueront des avions d'attaque au sol, des hélicoptères, et des lance-roquettes multiples américains M142 HIMARS, qui seront utilisés pour la première fois en Estonie, ainsi que des canons d'artillerie M777 de 155mm.

Le M142 HIMARS, High Mobility Artillery Rocket System, représente un bloc de six roquettes de 227 mm installé sur le châssis à roues 6×6 du poids-lourd FMTV (Family of Medium Tactical Vehicles).

​Les exercices Saber Strike sont organisés par le Commandement des forces terrestres américaines en Europe. Ils impliquent près de 10.000 militaires en provenance de 13 pays membres de l'Otan et de pays partenaires, à savoir de l'Estonie, du Danemark, de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne, du Luxembourg, de la Norvège, de la France, de la Slovénie, de la Finlande et de l'Allemagne.

Les exercices prendront fin le 21 juin dans la ville de Tapa. 

Militaires polonais prennent part aux exercices de l'Otan (juin 2015) - Sputnik France
La Pologne accueille les plus importants exercices de l'Otan depuis 1989
Vendredi, la Pologne a déclaré la fin des exercices de l'Otan Anaconda 2016, qui se sont déroulés du 7 au 17 juin. Ces exercices ont impliqué 31.000 militaires en provenance de 18 pays membres de l'Otan et de cinq pays membres du programme Partenariat oriental.

Le politologue de l'université de Chicago spécialisé dans les problèmes de sécurité européenne John Mearsheimer a qualifié ces exercices de "bêtise surprenante", ceux-ci revêtant un évident caractère de provocation. Dans une interview accordée à la Radio Nationale Publique (NRP) américaine, il a déclaré que les jeux militaires près des frontières russes augmentaient le niveau de danger, car ils sont susceptibles de "provoquer l'ours russe".

"Les exercices militaires de grande envergure en Pologne sont considérés par les Russes comme une menace, et j'estime que la tenue de ces exercices est une bêtise surprenante", a indiqué le politologue.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала