Les soutiens-gorge et autres sujets interdits sur l’Internet chinois

Les messages des internautes chinois échangés via l’application WeChat, largement utilisée dans le pays, sont soumis à l’examen des services administratifs. Les Chinois semblent ainsi être privés de discussions consacrées à certaines choses comme les soutiens-gorge modifiés ou les emplois menacés par les robots.

Toutes ses particularités de la vie quotidienne de l'Internet chinois font l'objet d'une étude réalisée par les spécialistes canadiens du laboratoire Citizen Lab au sein de l'Université de Toronto.

Sécurité alimentaire: la Chine déclare la guerre aux rumeurs - Sputnik Afrique
Sécurité alimentaire: la Chine déclare la guerre aux rumeurs
Il est d'autant plus surprenant qu'il s'agit de sujets qui n'ont rien à voir avec la politique actuelle des autorités chinoises, lesquels sont interdits. Ainsi, les réflexions concernant l'eau potable en Chine, les discussions consacrées aux personnes célèbres et les rumeurs sur le traitement secret du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont été censurées.

La rumeur selon laquelle les soutiens-gorge modifiés favoriseraient l'apparition du cancer, les messages sur une nouvelle révolution industrielle qui pourrait être marquée par l'avènement des robots au détriment des hommes ainsi que la discussion sur une éclipse du Soleil de six jours qui aurait lieu bientôt sont également censurés.

Selon les chercheurs, l'interdiction de tels messages en Chine pourrait être liée à la campagne contre les rumeurs lancée par les autorités du pays. Cependant, le choix des sujets censurés semble être relativement étrange…

L'étude des spécialistes canadiens a été réalisée durant neuf mois — de juillet 2014 à avril 2015. Les chercheurs ont examiné plus de 36.000 messages envoyés par plus de 10.000 internautes via l'application WeChat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала