Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comment le Canada sélectionne et accueille-t-il les réfugies syriens?

DESORDRE MONDIAL AVEC RACHEL MARSDEN. COMMENT LE CANADA SELECTIONNE ET ACCUEILLE-T-IL LES REFUGIES SYRIENS?
S'abonner
Le gouvernement du Premier Ministre Canadien, Justin Trudeau, a rassuré ses citoyens que seulement les familles et mères célibataires seraient acceptées comme refugiés depuis la Syrie. En principe, le rejet d'hommes célibataires est censé de réduire le risque sécuritaire. Mais la situation pourrait quand même vite déborder.

INVITE: Francois Audet est Professeur à l'École des Sciences de la Gestion (ESG) de l'Université du Québec à Montréal et Directeur scientifique de l'Observatoire canadien sur les crises et l'aide humanitaire (OCCAH).
"L'enjeu est l'isolement géographique du Canada: 2 océans nous séparent, au nord il fait froid, au sud les USA offrent une vaste frontière à une immigration illégale, qui est presque impossible chez nous. En fait les illégaux qui viennent au Canada viennent dans des containers ou dans des avions; c'est très limité. Ce n'est pas la même chose qu'en Europe ou aux USA (avec la migration des populations d'Amérique Centrale et du Sud). […] Cette position particulière permet de percevoir et gérer la population d'immigration et de réfugiés."

Comment gérer la situation afin d'éviter d'importer des risques au Canada?

"Le risque zéro n'existe pas. Le Canada a procédé selon le protocole du Haut-Commissariat aux Réfugiés: le HCR a fourni au Canada les listes initiales, parce que nous avons une immigration illégale faible. Il y a eu un croisement d'informations entre la CIA et Interpol pour savoir s'il n'y avait pas dans cette communauté-là des individus déjà fichés, et pour désigner les personnes les plus vulnérables aussi.

Pourquoi un tel tri, alors qu'on laisse tout le monde entrer en France?

"Tout est question de logistique; le Canada sous-traite les réfugiés en provenance du Liban et de Jordanie, et c'est l'appareil consulaire canadien sur place qui a fait le travail d'identification des Syriens intéressés par le Canada, et qui répondaient aux critères en matière de sécurité. Donc quand les réfugiés venaient en avion au Canada, toutes les autorisations administratives avaient été faites. Tout a été fait outre-mer."
Comment se passe l'intégration?

"La grande majorité des familles qui sont arrivées se sont intégrées rapidement. Chaque famille qui arrive est parrainée et jumelée avec une famille de Canadiens, qui aide dans l'intégration de la vie de tous les jours."
Ceux qui sont parrainés par l'état ont-ils autant de facilité?

"Sur les 25 000 initiaux, la majorité était sous parrainage privé; sous parrainage public, c'est plus difficile, car il n'y a pas de contact humain. Le gouvernement offre des services qui sont déshumanisés: c'est de l'appareil administratif. Un effort important a été apporté par la Croix-Rouge canadienne et les organisations communautaires. Le parrainage a été facilité par la communauté syrienne présente au Canada, par des liens familiaux."

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала