Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kiev s'oppose farouchement à la levée des sanctions antirusses

S'abonner
Lors de la 25e session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE dans la capitale géorgienne, la délégation ukrainienne a protesté contre la proposition suisse d'en finir avec les sanctions contre les députés russes.

Lors de la session de l’Assemblée parlementaire de l'OSCE qui se déroule à Tbilissi sous le thème "25 ans de coopération parlementaire: instaurer la confiance par le dialogue", l'Ukraine a protesté contre l'initiative suisse sur la levée de l'interdiction d'entrée en Europe pour 20 députés de la Douma (chambre basse du parlement russe).

Les drapeaux de la Russie et de l'UE sur le quai de Nice - Sputnik France
L'UE prolonge formellement de six mois les sanctions antirusses

"Nous exigeons que les actuelles restrictions à l'entrée sur le territoire de l'Union européenne pour 20 députés de la Douma russe soient prorogées (…) La levée de ces sanctions signifierait l'abandon des principes de l'intégrité territoriale et de l'indépendance de l'Ukraine. Aussi nous opposons-nous catégoriquement à la levée des sanctions frappant la Russie", a déclaré devant les journalistes un porte-parole de la délégation ukrainienne.

Angela Merkel et Vladimir Poutine - Sputnik France
Merkel ne voit pas d'obstacle à la prolongation des sanctions antirusses

Les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées sur fond de crise en Ukraine. L'Union européenne a adopté trois trains de sanctions contre Moscou, dont le premier vise à titre individuel les citoyens russes et ukrainiens que Bruxelles juge responsables d'atteintes à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Ces sanctions ont été prolongées jusqu'au 16 septembre 2016. 

La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77% des Criméens et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été "offerte" à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала