Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Armée de la conquête où le bain de sang des opposants d'Assad

© Sputnik . Iliya Pitalev / Aller dans la banque de photosSyrie
Syrie - Sputnik France
S'abonner
Amnesty International vient de publier un rapport sur les crimes de guerre des opposants au régime du président syrien Bachar el-Assad. Sputnik a interrogé des responsables français proches du dossier.

Hier, l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International a rendu public un rapport sur les crimes de guerre commis par les groupes d'opposition au régime du président syrien Bachar el-Assad.

"Notre rapport porte surtout sur cinq groupes armés dans les régions d’Idlib et d’Alep. L’Armée de la conquête en fait partie. C’est une coalition de sept membres actuellement, Jaish al Fatah. Mais nous avons aussi enquêté sur le groupe armé, une coalition de conquête d’Alep, Fatah Halab", a expliqué Nina Walch, responsable des crises à Amnesty International France, interviewée par Sputnik.

Ces groupes d'opposition ont notamment placé en détention et torturé des journalistes, des avocats et des enfants.

La situation en Syrie - Sputnik France
Les crimes de guerre des opposants au régime d'Assad dévoilés
Nina Walch estime que les Etats membres du groupe international soutenant la Syrie doivent faire pression sur les groupes armés cités dans le rapport d'Amnesty International pour qu’ils mettent fin à ces violations et respectent la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH). 

Il est également nécessaire d'arrêter le transfert d'armes aux groupes d'opposition au régime de Bachar el-Assad, selon la militante française des droits de l'homme.

La responsable des crises à Amnesty International France a aussi déploré que lors des discussions internationales sur la Syrie, "les questions de la détention, de la torture et de l’enlèvement soient un peu oubliées, qu'elles soient un peu laissées de côté".

"J’ai dit qu’il faut arrêter les crimes qui sont commis par ces groupes pour pouvoir arriver à quelque chose comme un cessez-le-feu, comme une action militaire, etc. Il faudrait juste pouvoir parler avec toutes les fractions, tous les partis et aussi avoir en tête les crimes qu’ils sont en train de commettre, ne pas les ignorer", a-t-elle ajouté.

Assad et Erdogan - Sputnik France
Ankara change de rhétorique: Assad n'est plus un ennemi, mais un frère
L’Armée de la conquête est une coalition de mouvements salafistes, djihadistes pour la plupart, qui a pour but effectivement de maintenir la province d’Idlib dans le giron des salafistes et, si possible, conquérir la ville d’Alep, a commenté Alain Rodier, expert du renseignement et directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement.

Le rapport d'Amnesty International se base sur 24 cas d'enlèvements et de tortures commis par les opposants au régime du président syrien Bachar el-Assad de 2012 à 2016. Les cinq groupes d'opposition opérant dans le nord de la Syrie cités dans le rapport sont le groupe terroriste Front al-Nosra lié à l'Al-Qaïda, l'Ahrar al-Sham, le Nureddin Sinki, le Front du Levant et la Brigade 16. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала