Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Erdogan pleure aussi

© AP Photo / Emrah GurelRecep Tayyip Erdogan
Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
S'abonner
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pleuré lors de l’enterrement de l’un de ses amis tué pendant la tentative de coup d’Etat à Istanbul.

Alle humanum est. Le numéro Un turc, Recep Tayyip Erdogan, a versé des larmes à l’enterrement de son collègue Olchaka Erol et de son fils de 16 ans, tués à Istanbul lors des manifestations de masse contre le coup d’Etat en Turquie, annonce la chaîne NTV. La cérémonie funèbre a eu lieu dans la mosquée de la faculté de théologie de l’Université de Marmara, à Istanbul.

"Erol était mon ami", a déclaré M.Erdogan, retenant ses larmes.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan a raté la mort de quelques minutes
Le président turc a de nouveau accusé le prédicateur musulman Fethullah Gülen, son ennemi juré, d’avoir organisé cette tentative de putsch. Recep Tayyip Erdogan a en outre promis de chasser les partisans de M.Gülen de toutes les institutions d’Etat. Il a également fait état de sa détermination de débarrasser le pays du "virus" de ceux qui soutiennent le prédicateur musulman, relate le Daily Mail.

Vendredi soir, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d’État dans le pays. Après l’échec du putsch, les forces de l’ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Federica Mogherini - Sputnik France
L'UE met en garde la Turquie contre la tentation d'une répression généralisée
Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu’au moins 1.400 blessés. Les autorités soupçonnent Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), d’avoir organisé la tentative de coup d’Etat, mais ce dernier dément son implication. A l’heure actuelle, dans l’ensemble, les forces de l’ordre ont réussi à combattre la rébellion, même si la tension persiste dans certains secteurs d’Istanbul et d’Ankara. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала