Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes

© REUTERS / Tumay BerkinA portrait of Turkish President Tayyip Erdogan is seen on a building in Ankara, Turkey July 16, 2016
A portrait of Turkish President Tayyip Erdogan is seen on a building in Ankara, Turkey July 16, 2016 - Sputnik France
S'abonner
La police, la justice, l'agence nationale de renseignement, le ministère des Finances, le bureau du premier ministre et la Direction des Affaires religieuses voient dans leur sein des purges intérieures importantes sur des soupçons d'implication dans l'insurrection qui a échouée.

Le vice-premier ministre turc a déclaré qu'un procès judicaire était ouvert contre 9.322 personnes suite à la tentative de coup d'Etat en Turquie.

Entre autres, plus de 60 employés de Cihan auraient été suspendus sur des soupçons d'être impliqués dans l'insurrection qui a échouée. Dans le même temps, le ministère turc de l'Education a licencié 15.200 personnes pour la même raison.

Ces décisions font suite à des purges antérieures impliquant des milliers de personnes dans les forces armées, la police, la justice, l'agence nationale de renseignement, le ministère des Finances, le bureau du premier ministre et la Direction des Affaires religieuses, rapporte Reuters.

Les partisans du président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara - Sputnik France
"La démocratie turque est une démocratie défectueuse"
Dans la nuit du 15 au 16 juillet, un groupe de putschistes a entrepris une tentative de coup d'Etat. Les événements principaux ont eu lieu à Ankara et à Istanbul. Selon l'information actualisée, ce putsch avorté a fait 208 morts et quelque 1.490 blessés.

Selon les dernières informations, à quelques heures du début du putsch en Turquie, l'Organisation nationale du renseignement (MIT) en a averti l'armée. Le magazine turc Nokta affirme que le renseignement turc avait reçu l'information sur la tentative de coup d'Etat à 16h00 (heure locale) vendredi. A 16h30, le chef du MIT Hakan Fidan l'a transmise au commandant adjoint des forces armées Yasar Güler. Deux heures plus tard, le chef de l'état-major turc Hulusi Akar a ordonné de fermer l'espace aérien de Turquie et a interdit tout déplacement d'effectifs et de matériels.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала