Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les armes nucléaires US sont-elles encore en sécurité en Turquie?

© AP Photo / Emrah GurelA Turkish Air Force warplane takes off from the Incirlik Air Base, in the outskirts of the city of Adana, southeastern Turkey
A Turkish Air Force warplane takes off from the Incirlik Air Base, in the outskirts of the city of Adana, southeastern Turkey - Sputnik France
S'abonner
Les médias occidentaux craignent pour le sort des armes nucléaires américaines déployées en Turquie et exhortent Washington à les retirer de ce pays.

La base aérienne d'Incirlik - Sputnik France
Le commandant de la base aérienne d'Incirlik arrêté en Turquie
"La Turquie n'est plus un endroit sûr pour stocker des bombes nucléaires américaines", écrit dans un article publié par la revue The Foreign Policy Jeffrey Lewis, directeur du programme de l'Asie orientale pour la non-prolifération des armes nucléaires du Centre James Martin pour les  recherches sur la non-prolifération auprès de l'Institut d'études internationales de Monterey.

Selon lui, les nombreuses vidéos montrant des chasseurs F-16 survolant à rase-mottes Ankara et Istanbul constituent une des images les plus marquantes de la tentative avortée du coup d'Etat en Turquie. Les chasseurs pilotés par les mutins avaient évidemment besoin d'être ravitaillés en carburant  pour atteindre ces villes. L'avion de ravitaillement avait décollé depuis la base militaire d'Incirlik, l’endroit précis où les armes nucléaires américaines sont stockées. Selon Lewis, ce détail suscite une certaine préoccupation.

"Est-ce une bonne idée de déployer des armes nucléaires américaines dans une base aérienne commandée par quelqu'un qui aurait été impliqué dans la tentative et qui aurait contribué à bombarder le parlement de son propre pays?", s’interroge l'auteur de l'article. 

Selon lui, l'Otan a récemment dépensé 160 millions de dollars pour perfectionner la sécurité dans les sites de stockage  des armes nucléaires, en créant notamment  un nouveau périmètre de sécurité à Incirlik.

Toutefois, si les forces adverses réussissent à contrôler la situation dans un pays  où est stockée l'arme nucléaire américaine, la situation deviendra risquée.

"Une base aérienne n'est pas une forteresse, et elle n'est pas plus capable qu'une ambassade de tenir le siège d'un gouvernement adverse", conclut l'expert.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала