Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Turquie: "La Russie est notre proche voisin et une amie"

© Photo akkunpp.comTürkiye-Rusya bayrakları
Türkiye-Rusya bayrakları - Sputnik France
S'abonner
Le vice-premier ministre turc Mehmet Simsek a parlé des relations russo-turques et a annoncé l'arrivé du président turc Recep Tayyip Erdogan à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 9 août.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan arrivera à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 9 août, a annoncé le vice-premier ministre turc Mehmet Simsek.

Mehmet Simsek a également déclaré que les relations russo-turques, interrompues depuis le 24 novembre dernier, devaient être normalisées le plus tôt possible.

"La Russie est non seulement notre proche voisin et une amie mais également un partenaire stratégique. Comme nous avons été confrontés à une situation indésirable, nos relations ont été interrompues à un moment donné. Pourtant nous sommes ici aujourd'hui pour accélérer la normalisation de nos relations, pour les faire finalement revenir à un niveau supérieur à celui du 24 novembre dernier", a déclaré M.Simsek lors de sa rencontre avec le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch, à Moscou, en Russie.

La Turquie menace de détériorer les relations avec les USA
Le 24 novembre dernier, les forces aériennes turques ont abattu un bombardier russe Su-24 engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie sous prétexte de violation de sa frontière nationale. Le pilote du Su-24, Oleg Pechkov, a été tué par des combattants opérant dans la région après s'être éjecté en parachute.

L'incident a provoqué une brusque dégradation des relations entre la Turquie et la Russie, qui a notamment suspendu le régime sans visas entre les deux pays. Moscou a adopté des mesures de rétorsion contre Ankara, comprenant entre autres un embargo sur l'importation de fruits et légumes turcs, l'interdiction pour les employeurs russes d'embaucher des travailleurs turcs, l'interdiction des vols charter vers la Turquie et la vente de voyages vers ce pays par les tour-opérateurs russes.

Ce n'est que le 27 juin que le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a présenté des excuses pour la destruction en novembre 2015 du bombardier russe.    

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала