Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'agresseur japonais voulait se débarrasser des handicapés

© AFP 2021 TOSHIFUMI KITAMURA Journalists gather in front of the Tsukui Yamayuri En care centre where a knife-wielding man went on a rampage in the city of Sagamihara, Kanagawa prefecture, some 50 kms (30 miles) west of Tokyo on July 26, 2016.
Journalists gather in front of the Tsukui Yamayuri En care centre where a knife-wielding man went on a rampage in the city of Sagamihara, Kanagawa prefecture, some 50 kms (30 miles) west of Tokyo on July 26, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le meurtrier qui a fait 19 morts dans un centre pour handicapé à Sagamihara, au Japon, a affirmé à la police qu'il avait été motivé par la haine envers les handicapés.

Un ancien employé d'un centre pour handicapés mentaux, armé de plusieurs couteaux, a tué 19 personnes et en a blessé 25 mardi à l'ouest de Tokyo dans l'une des pires tueries au Japon.

Identifié comme Satoshi Uematsu, l'agresseur de 26 ans a affirmé être un ancien employé du centre. Il aurait affirmé à la police que "les handicapés devraient tous disparaître", selon des propos cités par le quotidien Asahi.

"C'est un incident très déchirant et choquant dont sont victimes de nombreuses personnes innocentes", a déclaré le secrétaire général du Cabinet du Japon, Yoshihide Suga.

Dix-neuf personnes sont mortes et 25 personnes ont été blessées, dont 20 grièvement, dans l'attaque, a annoncé le secrétaire général du Cabinet. La police n'a obtenu aucune information suggérant un lien entre l'attaque et quelconques mouvances islamistes extrémistes, a précisé le ministre.

L'assaillant se serait lui-même rendu à la police, indiquent des médias japonais.

La chaîne de télévision NTV rapporte que le suspect avait écrit une lettre au président de la Chambre basse du Japon, appelant à euthanasier les personnes handicapées.

#japan #sagamihara #prefectur kanagawa #pray #crazyworld #tragedy 😢😢😢🙏🙏🙏

Фото опубликовано Andreas Pönitz (@andreaspoenitz) Июл 25 2016 в 9:26 PDT

"Mon objectif est un monde dans lequel, dans les cas où il est difficile pour les personnes lourdement handicapées de vivre chez elles et d'être actives socialement, elles puissent être euthanasiées avec l'aval de leurs tuteurs", écrit-il dans cette lettre.

Un sac contenant plusieurs couteaux a été retrouvé par la police, dont au moins un ensanglanté, rapporte la chaîne de télévision NHK, sans préciser où ces couteaux ont été trouvés.

​Donc pendant ce temps, au Japon, on tue des handicapés au couteau…#Sagamihara Ce n'est même plus l'été meurtrier! G plus de mots en fait!

Prévu pour 160 patients, le pensionnat pour handicapés mentaux de cette ville de la préfecture de Kanagawa recensait, selon les données disponibles à la fin avril, 149 personnes malades âgées de 19 à 75 ans. Les victimes sont âgées de 18 à 70 ans et comptent neuf hommes et dix femmes, rapporte en outre l'agence Kyodo.

Des policiers à Tokyo - Sputnik France
Au moins 19 morts dans une attaque au couteau près de Tokyo
Elles ont été transportées dans au moins six hôpitaux de l'ouest de Tokyo, a déclaré l'agence Kyodo. Vingt-neuf équipes d'urgence ont été mobilisées dans l'attaque.

Les tueries de masse sont extrêmement rares au Japon et voient habituellement les agresseurs utiliser des armes blanches, en raison de la difficulté de se procurer des armes à feu étant donné la législation très stricte dans le pays. Le dernier meurtre à Sagahamira remonte à 10 ans d'après les habitants de la ville.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала