Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"La Russie est pour nous une alliée, parce que nous sommes Européens"

S'abonner
Dès la rentrée parlementaire, la Chambre des représentants de Belgique examinera une proposition de résolution sur la levée des sanctions contre la Russie, selon l’auteur du projet Aldo Carcaci, député de la circonscription électorale de Liège.

Les sanctions contre la Russie ont sérieusement frappé l'économie belge. Dans cette situation, la motivation pour la levée des sanctions revêt un intérêt économique important. Mais ce n'est pas tout. La coopération internationale, en particulier dans le domaine de la sécurité, est également freinée par ces sanctions.

"Je trouve qu'il y a eu une injustice quand on a pris des sanctions contre la Russie, parce je considère que l'Union européenne n'a pas respecté les règles internationales, le droit international avant de prendre ces mesures. Donc, c'est quelque chose d'illégal", estime Aldo Carcaci dans une interview accordée à Sputnik.

L'homme politique raconte que sa motivation s'explique non seulement par les graves problèmes sur le plan économique, mais également par l'idée que ces sanctions sont inutiles et contreproductives pour le développement des relations russo-belges en général.

Palais de la Nation, Bruxelles, Belgique - Sputnik France
Le parlement belge se penchera sur la levée des sanctions antirusses
"Enfin, la motivation de ma position, c'est que je suis très attaché à la Russie, je considère que la Russie est pour nous une alliée, parce que nous partageons la même culture, nous sommes Européens, nous partageons aussi diverses traditions que nous avons en commun. Et la Russie est notre meilleure alliée pour combattre le terrorisme", souligne M.Carcaci.

Le député explique que sa proposition de résolution déposée auprès du parlement ne représente aucun problème pour sa carrière politique. Et ça, en grande partie grâce à la posture de son parti qui est une organisation jeune et populaire et qui est une structure de droite décomplexée et démocratique.

Флаги Германии, России и ЕС - Sputnik France
Merkel veut la levée des sanctions antirusses
"Je suis, évidemment, dans l'opposition, ainsi je suis plus à l'aise pour prendre des initiatives que certains de mes collègues qui sont enfermés dans un carcan qui sont leurs propres partis où ils doivent défendre parfois des positions qu'ils ne partagent pas toujours. Ce n'est pas mon cas", déclare le député.

L'examen de la proposition de résolution déposée par M.Carcaci devrait être effectué dès la rentrée parlementaire belge, après l'intervention du député auprès du président de la Commission des relations extérieures pour que le projet soit mis à l'ordre du jour.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала