Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Obama accuse d'avance la Russie d'un échec éventuel de la trêve en Syrie

© REUTERS / Jonathan ErnstBarack Obama
Barack Obama - Sputnik France
S'abonner
Pendant que les rebelles "modérés" soutenus par les USA utilisent des gaz toxiques contre des civils en Syrie, explosent des obus contenant des agents chimiques ou décapitent un garçon accusé prétendument d'espionnage, Barack Obama critique Vladimir Poutine pour l'appui militaire qu'il fournit au gouvernement syrien légitime.

Département d'Etat US - Sputnik France
Les USA ferment les yeux sur les attaques chimiques à Alep
Se prononçant lors d'une conférence de presse au Pentagone, le président américain a pour une énième fois déploré le rôle de la Russie dans la question du conflit en Syrie. Selon Barack Obama, il n'est pas sûr qu'on puisse faire confiance à Moscou, et l'échec éventuel de la trêve en Syrie sera sur la conscience des autorités russes.

"Je ne suis pas certain que nous puissions faire confiance à la Russie et à Vladimir Poutine, et c'est pourquoi nous devons nous demander s'il est possible de parvenir à une véritable cessation des hostilités qui signifierait l'arrêt des bombardements, des morts des civils et des destructions causées par le régime de Bachar el-Assad", a déclaré Barack Obama.

Et d'ajouter: "Les violations de la trêve ont augmenté à tel point que celle-ci est à peine maintenue, surtout dans la partie nord-ouest du pays. Il est donc nécessaire d'évaluer s'il est possible d'obtenir quelque chose de durable. Dans le cas contraire, (…) la Russie devra en répondre sur la scène internationale".

rebelles syriens - Sputnik France
Les rebelles "modérés" soutenus par les USA utilisent des gaz toxiques à Alep
Le président américain a raison d'affirmer que la trêve en Syrie est surtout fragile dans la région d'Alep. Mais est-ce la Russie qui en est coupable? C'est bien dans la région d'Alep que les rebelles "modérés" soutenus par Washington ont récemment utilisé des gaz toxiques, entraînant la mort instantanée de plusieurs citoyens.

L'utilisation de gaz toxiques par l'opposition armée que les Etats-Unis qualifie de modérée, est une indication sérieuse du niveau de soutien que Washington apporte à des mouvements armés engagés dans des actes de terrorisme contre des civils en utilisant des armes interdites.

Auparavant, les rebelles du groupe Nour al-Din al-Zenki avait décapité un garçon, un Palestinien âgé de 12 ans, qu'ils accusaient d'espionnage. L'exécution a été filmée et la vidéo a fait le tour de la Toile. Le porte-parole du département d'Etat américain Mark Toner, qui a dit avoir vu la vidéo, a déclaré qu'il ne pouvait pas confirmer ces informations.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала