Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Tout le monde est vivant?", question quotidienne à Alep…

© Sputnik . Michael Alaeddin / Aller dans la banque de photosAlep
Alep - Sputnik France
S'abonner
La ville syrienne d’Alep est au centre de l’opération décisive de libération du pays. Des combats acharnés se poursuivent dans plusieurs quartiers de la ville, mais la vie quotidienne des habitants se poursuit, et c’est peut-être la meilleure garantie que le calme reviendra enfin dans cette localité en souffrance.

La situation humanitaire à Alep inquiète extrêmement la communauté internationale. Un nombre considérable de quartiers est exposé à des menaces directes. Un correspondant de RIA Novosti a passé plus d'une semaine dans la ville et a visité ses différentes parties, en particulier, les quartiers voisins de la ligne de front.

Dans le centre d'Alep, la vie continue - Sputnik France
La Russie dément les informations sur les frappes d'Alep
Beaucoup d'habitants ne quittent pas Alep. Des camions chargés de produits et d'objets nécessaires arrivent quotidiennement pour leur apporter cette aide dont ils ont tant besoin. Les passants circulent dans les rues, mais il est impossible de parler de sécurité.

Le correspondant cite les propos d'un passant, un vieil homme qui dit qu'ils sont pilonnés depuis cinq ans, et peu à peu, ils s'y sont habitués pour continuer à vivre. Un témoignage frappant qui décrit la ville déchirée par la guerre.

Les médecins sont ceux qui préservent la vie à Alep. Les hôpitaux reçoivent des blessés en grand quantité, et beaucoup de gens peuvent compter sur le soutien médical nécessaire.

Un Su-24 russe  décolle de l'aérodrome de Hmeimim - Sputnik France
Les Su-24M2 offerts par la Russie arrêtent l'avancée des djihadistes à Alep
Les points qui distribuent l'aide humanitaire livrée par les organisations syriennes et internationales marquent également la vie quotidienne de la ville. Les habitants ont la possibilité de recevoir de la nourriture et des objets indispensables.

Des heurts interconfessionnels? Ce n'est pas la réalité d'Alep, où les habitants s'aident les uns les autres indépendamment de leur religion. Le correspondant cite un Arabe qui remercie des Chrétiens qui l'ont aidé, lui et ses proches.

Les volontaires, les médecins et tous ceux qui aident la population d'Alep manifestent une force fantastique. Les émotions humaines qui sont si fragiles, une fois exposées aux violences de la guerre, survivent dans la ville. Le correspondant raconte l'histoire de l'hospitalité d'une habitante locale qui est prête à préparer le café pour ses hôtes, malgré les échanges de tirs juste à côté.

Le soir, les habitants d'Alep se demandent: "Est-ce que tout le monde est vivant?" Et c'est peut-être la question la plus marquante de la vie quotidienne de la ville.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала