"Les USA nous interdisent de parler avec les Russes en Syrie"

© AFP 2022 Delil souleiman Fighters from the Syrian Democratic Forces (SDF) (File)
Fighters from the Syrian Democratic Forces (SDF) (File) - Sputnik France
Un déserteur de l'armée syrienne et porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS) a dévoilé le partenariat entre son groupe et les Etats-Unis.

Talal Silo est un ancien colonel de l'armée syrienne. En 2011, il a déserté et s'est réfugié en Turquie, mais en 2013 il est rentré à Alep où il a participé aux combats contre le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech). Depuis 2015, il est le porte-parole des Forces démocratiques syriennes.

​Selon Talal Silo, les Etats-Unis ont interdit au groupe FDS, qu'ils soutiennent, de collaborer voire d'entrer en contact avec les Russes en Syrie.

Su-34 - Sputnik France
L'Iran reçoit des avions russes à la demande de la Syrie

"Il est interdit de mener des pourparlers avec les Russes, car notre priorité est l'alliance avec les Etats-Unis. Nous ne pouvons pas contacter d'autres parties pour garder notre statut aux yeux des représentants de la coalition internationale. Bien sûr que nous sommes libres, mais dans le même temps nous ne pouvons pas attaquer sans l'aval des Etats-Unis", a déclaré Talal Silo dans une interview accordée à la chaîne russe Life.

Il n'a pas exclu que les forces kurdes puissent opérer de concert avec l'armée syrienne et les Russes. En ce qui concerne les Forces démocratiques syriennes, elles n'envisagent pas de coordonner leurs efforts avec celles de l'armée syrienne contre Daech.

Les militaires chinois - Sputnik France
La Chine veut développer des liens militaires plus étroits avec la Syrie

"Nous ne collaborons qu'avec la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis. Ce sont les USA qui prennent toutes les décisions", a-t-il précisé.

Les Forces démocratiques syriennes sont une coalition militaire formée en octobre 2015. Elle est active dans le nord de la Syrie.

Rappelons qu’une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Elle ne concerne toutefois pas les djihadistes de l'Etat islamique (Daech, EI), du Front al-Nosra (récemment rebaptisé Front Fatah al-Sham) et d'autres groupes considérés comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала