N°2 de Daech éliminé: les USA tentent de se justifier en discréditant Moscou

Les USA essaient de se justifier en qualifiant de "plaisanterie" la revendication de l'élimination d'al-Adnani par Moscou.

La déclaration du Pentagone au sujet de l'élimination par l'aviation russe de l'un des leaders de Daech, Abou Mohammed al-Adnani, qui prétend que c'est une "plaisanterie", est une tentative américaine de justifier sa propre ignorance, car les États-Unis refusent toujours de coordonner leurs activités en Syrie avec la Russie, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Pendant la dernière année, les représentants US ont déclaré presque chaque jour que Washington ne coordonnait et n'accordait jamais ses opérations militaires avec la Russie en Syrie. Messieurs, mais d'où tenez-vous ces informations?", a déploré le porte-parole russe.

Su-34 - Sputnik Afrique
Le "numéro deux" de Daech tué dans une frappe russe

"Par conséquent, la déclaration des sources anonymes du Pentagone, proclamant que l'attaque russe sur le terroriste al-Adnani est "une blague", est la seule chose qu'ils ont trouvé pour justifier leur ignorance", a-t-il ajouté.

M.Konachenkov a également déclaré que l'armée russe ne participait pas à une "chasse coûteuse et inutile de personnalités individuelles". 

"Je tiens à souligner encore une fois que l'objectif et le résultat principal de la frappe aérienne effectuée par les troupes aérospatiales russes le 30 août était un groupe armé de 40 terroristes de l'Etat islamique, et non Abou Mohammed al-Adnani", a conclu le militaire russe.

Le 30 août une frappe d'un chasseur russe Su-34 a éliminé un groupe armé de quarante terroristes de Daech, parmi lesquels il y avait Abou Mohammed al-Adnani, plus couramment connu comme le "porte-parole" de l'organisation terroriste Etat islamique".

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала