Bonbonnes de gaz à Paris: les deux couples résidaient dans la région de Montargis

© AFP 2022 GUILLAUME SOUVANTThis picture taken on September 8, 2016 shows a row of houses from the neighbourhood where police picked up a second couple overnight in Chalette sur Loing, near Montargis, about 110 kilometres (65 miles) south of Paris,
This picture taken on September 8, 2016 shows a row of houses from the neighbourhood where police picked up a second couple overnight in Chalette sur Loing, near Montargis, about 110 kilometres (65 miles) south of Paris, - Sputnik Afrique
Les deux couples placés en garde à vue dans l'enquête sur la voiture contenant des bonbonnes de gaz, retrouvée en plein Paris, résidaient dans le Gâtinais, la région de Montargis (Loiret), a déclaré jeudi le maire de Châlette-sur-Loing (Loiret), ville de 12.000 habitants où le second couple a été interpellé.

L'homme et la femme interpellés dans le Loiret ont été placés en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi.

Interrogé sur ces interpellations, M. Demaumont s'est dit "à demi-surpris". "Il y a déjà eu des interpellations dans le Gâtinais", a-t-il ajouté, citant notamment "celle d'un couple en avril 2015 à Saint-Maurice-sur-Fessard" (Loiret). "Les deux enfants" de ce couple "étaient partis faire le jihad en Syrie", a-t-il précisé.

Le député-maire de Montargis, Jean-Pierre Door (Les Républicains), a indiqué de son côté à l'AFP que la préfecture l'avait "déjà informé avoir recensé des personnes radicalisées dans le Gâtinais".

Paris - Sputnik Afrique
Une voiture remplie de bonbonnes de gaz découverte près de Notre-Dame de Paris

Selon un témoin de l'interpellation menée à Châlette-sur-Loing, le couple arrêté était "discret". "Lui, je le connaissais comme ça, +Bonjour, bonsoir+, c'était quelqu'un de discret, de très très aimable. J'ai appris qu'il était vigile", a déclaré Daniel Baray à un correspondant de l'AFP. "Avec lui, il n'y a jamais eu de soucis, il partait au boulot, il revenait, point à la ligne."

Le maire de Châlette-sur-Loing a précisé que sa ville compte trois mosquées, dont une fréquentée par la communauté turque et pouvant accueillir jusqu'à 1.500 fidèles. Il y a également deux églises catholiques et deux églises orthodoxes, rapporte l'AFP.

Les deux autres mosquées sont fréquentées l'une par "la communauté maghrébine, principalement algérienne et marocaine", et l'autre "par la communauté africaine, des Sénégalais, Maliens et Mauritaniens", a déclaré Majid Halimi, enseignant dans la région.

Selon M. Halimi, qui fréquente la mosquée Ismaël à Chalette-sur-Loing, "les gens arrêtés (mercredi) ne fréquentaient pas (cette) mosquée".

Dimanche, des policiers parisiens avaient découvert une voiture contenant six bonbonnes de gaz, dont une vide, et trois bouteilles de gasoil dans une petite rue, en face de Notre-Dame. Les enquêteurs cherchent toujours à comprendre pourquoi le week-end dernier cette berline, aux feux de détresse allumés et sans plaques d'immatriculation, a été garée en plein Quartier Latin, à quelques centaines de mètres de la cathédrale.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала