La Grèce se voit en pays de transit du gaz russe vers l’Europe

© AP Photo / Cliff Owen Des tubes de gaz
Des tubes de gaz - Sputnik Afrique
Pour la Grèce, la construction d’un gazoduc transportant du gaz russe serait avantageuse, mais le dernier mot revient à la Commission européenne.

Le ministre grec de l'Environnement Panos Skourlétis a déclaré que son pays était désireux d’accueillir sur son territoire le projet Southern Gas Corridor, un gazoduc censé transporter du gaz russe vers l’Europe qui devra être connecté à Turkish Stream. 

Turkish Stream - Sputnik Afrique
Reprise du Turkish Stream: de futures pressions de Washington?

"La Grèce est intéressée par ce chantier, nous sommes prêts à participer à ce projet, mais tout dépend de l'Europe. C'est une question européenne. L'Italie et l'Autriche sont également intéressées", a déclaré M. Skourlétis à l'issue des négociations avec le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak.

A la question de savoir si l'Italie et l'Autriche envisageaient de rejoindre la Grèce lors des négociations avec la Commission européenne à ce sujet, le ministre a répondu: "La Grèce y compte bien, mais on va voir".

Il a également souligné qu'il n'y avait aucun problème technique concernant la réalisation du projet.

Le projet Southern Gas Corridor prévoit la construction d'un gazoduc qui reliera la frontière gréco-turque afin de livrer du gaz russe dans des pays d'Europe. La feuille de route de la construction du gazoduc a été signée en 2015. Le gaz destiné à ce gazoduc devra provenir du gazoduc Turkish Stream.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала