Primaires aux USA: un analyste évoque des falsifications en faveur de Clinton

© Sputnik . Asatur YesayantsDavid Kerans, analyste américain
David Kerans, analyste américain - Sputnik Afrique
Si le sénateur du Vermont Bernie Sanders a perdu les primaires et reconnu sa défaite dans la course à l'investiture du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle aux Etats-Unis face à Hillary Clinton, bien des experts se posent des questions sur « l’honnêteté du scrutin ».

Lors des primaires du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, il y a eu des falsifications électroniques en faveur d'Hillary Clinton, a raconté à Sputnik David Kerans, analyste américain qui avait participé à la campagne électorale du côté de Bernie Sanders, principal rival de l'ancienne chef de la diplomatie US.

e candidat à la présidentielle Hillary Clinton à New York le 11 Septembre, 2016, après avoir quitté les cérémonies commémorant le 15e anniversaire des attentats du 11 septembre en se sentant surchauffée - Sputnik Afrique
Qui remplacera Hillary Clinton si elle se retire de la course à la présidentielle?

L'interlocuteur de l'agence a rappelé que M. Sanders n'avait alors récolté que 45 % des voix, résultat qualifié de douteux par bien des experts au regard du grand écart entre le résultat officiel et les données des sortie des urnes.

« Les spécialistes ont constaté que dans les bureaux de vote les plus fréquentés cet écart se creusait à une vitesse surprenante et se distinguait radicalement des chiffres précédents. Il s'agit d'une falsification électronique par des hackers des résultats du scrutin dans certains Etats et surtout dans les circonscriptions où les machines à voter n'étaient soumises à aucun contrôle, où il n'y avait pas de bulletins de vote », a indiqué M. Kerans.

Le candidat du Parti libertarien à la présidentielle américaine Gary Johnson - Sputnik Afrique
Présidentielle US: le 3e candidat de la campagne ne sait pas ce qu'est Alep

Et d'ajouter que dans certains Etats, la falsification des résultats en faveur de Mme Clinton pouvait atteindre 10 % et qu'il est fort possible qu'elle n'en ait jamais eu vent.

George Soros - Sputnik Afrique
La fondation de George Soros essaye d'influencer la course présidentielle aux USA

« Dans la plupart des Etats américains, les autorités ne peuvent pas inspecter le matériel utilisé pour le dépouillement des résultats du scrutin, ce contrôle n'étant effectué que par les sponsors des primaires. Dans l'Oklahoma, l'unique Etat où ce matériel est contrôlé par les autorités, M. Sanders a remporté une victoire éclatante », a fait remarquer l'analyste.

Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a perdu les primaires et reconnu sa défaite dans la course à l'investiture du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton, promettant de la soutenir face à son rival républicain Donald Trump.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала