Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Ils n’ont rien compris»: les grands partis allemands en déroute

© AP Photo / John MacDougall/Pool Berlin
Berlin - Sputnik France
S'abonner
Les élections régionales à Berlin ont montré un changement profond des préférences électorales. Alors que l’Union chrétienne-démocrate (CDU), parti de la chancelière fédérale Angela Merkel, a largement reculé, Alternative pour l’Allemagne (AfD) a manifesté une importante percée.

Bien que les élections régionales à Berlin du 18 septembre dernier n'aient impliqué que la capitale allemande, elles ont bouleversé le paysage politique du pays.

Angela Merkel - Sputnik France
Le parti de Merkel prend une gifle à Berlin
L'Allemand « se gratte la nuque » et se demande ce que les partis feront au juste avec une telle dégringolade électorale, indique Georg Pazderski, principal candidat du groupe régional d'Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui donne son point de vue sur le vote et les perspectives des forces politiques dans un entretien accordé à Sputnik.

Georg Pazderski estime que son parti est soutenu non pas par un vote protestataire, mais parce qu'il propose un nombre important d'idées qui sont absentes dans les autres programmes.

« Nous avons défini une politique familiale concrète. Nous mettons l'accent sur la sécurité intérieure. De plus, nous voulons faire quelque chose dans le domaine du logement », indique le membre de l'AfD.

Que font les grands partis traditionnels du système politique allemand ? Sont-ils au courant des vrais problèmes du pays et des vrais mécanismes pour les résoudre ?

« Ils n'ont rien compris. Si on embellit trop ses résultats, comme le fait le Parti social-démocrate (SPD) qui, selon les suffrages reçus ne fait plus partie des grands partis, mais est devenu un parti intermédiaire, comme l'AfD, il ne faut pas s'étonner que l'Allemand qui les regarde se gratte la nuque, perplexe, et se demande ce qui se passe chez eux au juste », souligne l'homme politique.

Angela Merkel - Sputnik France
Élections en Allemagne: recul du parti de Merkel et poussée de la droite populiste
Selon lui, le Parti social-démocrate et l'Union chrétienne-démocrate ne veulent pas comprendre que les citoyens désapprouvent le système quand les décisions chargées de changer leur ville à long terme sont prises sans leur participation. Ainsi, ces élections ont montré que les Berlinois veulent être entendus, indique l'homme politique.

La spectaculaire défaite de l'Union chrétienne-démocrate, parti de la chancelière fédérale Angela Merkel, et l'ancrage politique du parti de la droite populiste Alternative pour l'Allemagne (AfD) en sont les résultats les plus importants.

Selon l'AFP, l'Union chrétienne-démocrate a obtenu 17,6 % des voix ce qui représente son pire résultat d'après-guerre lors des élections dans cette ville. Dans le même temps, Alternative pour l'Allemagne a reçu 14,2 % des suffrages et le Parti social-démocrate (SPD) a obtenu 21,6 % des voix.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала